Accéder au contenu principal
Haïti / Tremblement de terre en Haïti

[Édition spéciale] Haïti: dixième anniversaire du tremblement de terre

Chaque crucifix de ce cimetière à Titanyen près de Port-au-Prince est la sépulture d'une victime du séisme du 12 janvier 2020.
Chaque crucifix de ce cimetière à Titanyen près de Port-au-Prince est la sépulture d'une victime du séisme du 12 janvier 2020. REUTERS/Jorge Silva/File Photo

C’était le 12 janvier 2010, à 16h53, un tremblement de terre de magnitude 7,2 sur l’échelle de Richter secouait Haïti avant des dizaines d'autres répliques. Des centaines de milliers de logements sont détruits et le bilan est très lourd, plus de 200 000 morts, 300 000 blessés, 1,5 million de sans-abri. Édition spéciale avec nos invités et nos reportages sur cet évènement qui a très fortement marqué les esprits en Haïti et dans le monde entier.

Publicité

► Réécoutez notre édition spéciale

Invités:

♦ François Grünewald, directeur veille et prospective du Groupe URD (Urgence-Réhabilitation-Développement). François Grünewald s’est rendu de nombreuses fois en Haïti déjà avant et très rapidement après le séisme. Il a mené une étude sur place très vite puis est retourné plusieurs mois après. Il parle de l’aide et de la reconstruction et de l'amertume de la population 10 ans après.

♦ Josette Bruffaerts-Thomas, enseignante, présidente de l’association Haïti Futur

♦ Sarah Mongérard qui était sur place le jour du séisme, étudiante à l'école normale supérieure de Port-au-Prince. Elle raconte ce qu'elle a fait quand tout s'est effondré autour d'elle.

Avec en duplex à Port-au-Prince, notre correspondante en Haïti Amélie Baron et notre envoyée spéciale Stefanie Schuler avec à ses côtés Laënnec Hurbon, sociologue et chercheur au CNRS.

Stefanie Schuler, envoyée spéciale de RFI en Haïti, en duplex depuis Port-au-Prince, le 12 janvier 2020. À droite au premier plan, Läennec Hurbon du CNRS et au second plan Marc-Kingtoph Casimir, journaliste haïtien.
Stefanie Schuler, envoyée spéciale de RFI en Haïti, en duplex depuis Port-au-Prince, le 12 janvier 2020. À droite au premier plan, Läennec Hurbon du CNRS et au second plan Marc-Kingtoph Casimir, journaliste haïtien. RFI/Bertrand Haeckler

Tous nos contenus sur le tremblement de terre en Haïti
L'Atelier des médias: Dix ans après le séisme en Haïti, Carel Pedre se souvient

► Témoignages

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.