Accéder au contenu principal
Venezuela

[Reportage] Venezuela: Guaido peine à mobiliser lors des assemblées de rue

Juan Guaido à Caracas, le 11 janvier 2020.
Juan Guaido à Caracas, le 11 janvier 2020. REUTERS/Manaure Quintero

Au Venezuela, Juan Guaido est en mauvaise posture. Depuis une semaine, il lutte pour le perchoir de l’Assemblée nationale, désormais revendiqué par un autre député d’opposition, Luis Parra, soutenu par Nicolas Maduro. Il avait appelé les Vénézuéliens à trois jours de mobilisation pour le soutenir, sans succès. Samedi, seules quelques centaines de personnes sont venues l’écouter lors d’un rassemblement à Caracas.

Publicité

Avec notre correspondant à Caracas, Benjamin Delille

Il est 15 heures à Montalban. Et pour l’instant il n’y a pas grand monde dans ce quartier populaire excentré. Les visages sont un peu fermés. Liza, une quarantenaire persuadée que la mobilisation va reprendre, cherche des explications. « Il faut prendre en compte qu’on sort à peine des vacances de Noël, dit-elle. Peut-être que beaucoup de gens sont encore à l’intérieur du pays, en voyage, et tout le monde n’est pas encore rentré à Caracas pour assister à cette assemblée. »

Autour d’elle, très peu de riverains, surtout des militants de partis de l’opposition venus des quatre coins de la capitale. L’un d’eux, Gustavo, reste optimiste : « Non, c’est juste que les gens ne sont pas arrivés, à 16 heures tu verras le monde qu’il y aura ! Avec ce qu’il s’est passé la semaine dernière, on est de retour. »

Mais une heure plus tard, la foule est à peine plus dense. Malgré l’indignation provoquée par le blocage des députés devant l’Assemblée nationale, les Vénézuéliens ne semblent plus croire en Juan Guaido.

Le voilà justement qui monte sur scène pour raviver tant bien que mal la flamme : « Si 2019 a été l’année de la construction de nos capacités, 2020 sera l’année des réalisations pour la République, nous allons construire et atteindre tous nos objectifs. »

Malgré ses promesses, l’avenir est plus que jamais incertain. Il invite ses partisans à l’accompagner cette semaine à l’Assemblée nationale avec le risque, une nouvelle fois, de se heurter au blocage policier.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.