Accéder au contenu principal
Mexique

Patrick John Buffe, le correspondant de RFI à Mexico, est décédé

Autoportrait.
Autoportrait. Patrick John Buffe

RFI a appris avec tristesse la disparition de Patrick John Buffe, son correspondant à Mexico. Il est décédé le samedi 11 janvier dans la ville de Cuernavaca des suites d'une longue maladie.

Publicité

Né en Suisse en 1956, diplômé d'un master en droit public et constitutionnel, Patrick John Buffe s'est installé au sud de Mexico en 1998 où il a commencé à collaborer avec Radio France Internationale. D'abord en espagnol puis en français, il assurait les correspondances depuis plus de 20 ans.

Du suivi de l’actualité quotidienne du Mexique au festival du film français d'Acapulco, en passant par la commémoration des 50 ans du massacre de Tlatelolco, ou l’accompagnement des marches des migrants, mais aussi le traitement de la situation au Guatemala, au Salvador ou au Nicaragua, Patrick transmettait le pouls de la société mexicaine et d'Amérique centrale.

À sa façon de dire « Mechico » dans la signature de ses papiers, Patrick John Buffe affirmait son attachement à son deuxième pays, qu'il parcourait du nord au sud et d'est en ouest. Excellent reporter, il était aussi un grand amateur de photographie.

La direction de France Médias Monde et de RFI, ses collègues et amis des rédactions en espagnol et en français s’associent à la peine de son épouse.

■ Réécouter les nombreux reportages de Patrick John Buffe diffusés sur RFI

En décembre 2014, plusieurs milliers de manifestants ont marché sur
Reforma, la principale avenue de Mexico, trois mois exactement après la disparition et le possible massacre des 43 étudiants normaliens d’Ayotzinapa.

Je crois qu’il y a des parents qui sont en train de souffrir. Et qu’onne peut pas abandonner. Ça fait déjà trois mois et on ne sait rien des étudiants...

Au Mexique, on ne compte plus le nombre de femmes battues, violées, torturées, enlevées et assassinées dans des conditions souvent atroces. Et cela, par le simple fait qu’elles sont des femmes. Elles sont victimes de ce que l’on appelle des féminicides.

Quand son mari Bernardo arrive, il commence à la réprimander, à lui crier dessus, à la battre. Il l’enferme dans la maison. Puis il va chercher son frère. Ils reviennent tous les deux. Ils la sortent de la maison pour mieux la frapper.

Un séisme de magnitude 7,1 touche l'État de Morelos au Mexique en septembre 2017. Au moment du tremblement de terre, Patrick John Buffe se trouvait à
Cuernavaca, la capitale de l'État de Morelos.

Une fois le séisme passé, les habitants de Santa Maria Ahuacatitlan se sont rapidement réunis autour de l'église du village pour constater les dégâts : le clocher avait été fortement endommagé ...

Ils sont des milliers de migrants honduriens et centraméricains à marcher sur les
routes du Mexique en direction des Etats-Unis. Parmi eux se trouvent des enfants que leurs parents ont décidé d'emmener malgré les dangers que peut leur faire courir ce périple.

L'une va dans la poussette et l'autre marche à côté. Et de temps en temps, je la mets aussi dedans. Parfois elles se mettent à pleurer. Elles me disent : 'on n'en peut plus, maman, on retourne en arrière'...

En février 2019, l’explosion d’un oléoduc a fait au moins 120 morts au Mexique. Patrick John Buffe s’est rendu dans l’État d’Hidalgo, considéré comme le paradis du marché noir de l’essence, jusqu’à ce que le président Lopez Obrador commence à mettre un frein à ce trafic illicite, notamment en faisant fermer certains oléoducs.

Il y a celui qui perfore les oléoducs, celui qui siphonne l’essence, celui qui la transporte et enfin celui qui la revend. Et il y a aussi ceux qui ont des maisons qu’ils louent pour entreposer tout ce combustible...

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.