Accéder au contenu principal
Honduras

Honduras: une nouvelle caravane de migrants en route pour les États-Unis

Une nouvelle caravane de migrants est en partance de San Pedro Sula au Honduras pour les États-Unis.
Une nouvelle caravane de migrants est en partance de San Pedro Sula au Honduras pour les États-Unis. AFP Photo/ORLANDO SIERRA

Un millier de personnes étaient rassemblées mardi soir à San Pedro Sula, dans le nord du Honduras, pour former une nouvelle caravane et tenter de se rendre aux États-Unis.

Publicité

Suivant l’exemple de plusieurs autres caravanes qui se sont formées au Honduras depuis un an et demi, ces Honduriens veulent aller à pied vers les États-Unis en traversant le Guatemala puis le Mexique et tenter d’entrer en territoire américain pour fuir la pauvreté et la violence qui règnent dans leur pays.

Rassemblées mardi 14 janvier dans la soirée à San Pedro Sula, la deuxième ville du Honduras, ils ont répondu à un appel lancé sur les réseaux sociaux et repris par les médias.

Selon Bartolo Fuentes, journaliste et défenseur des droits de l'homme, à la différence des caravanes précédentes, la majorité des personnes rassemblées sont des jeunes et proviennent de zones rurales. Les candidats à l’émigration, hommes, femmes et enfants, se trouvaient dans la nuit de mardi à mercredi en divers endroits de San Pedro Sula, notamment dans la gare centrale.

Fuir le chômage et les gangs

Lors de la première caravane, partie le 14 octobre 2018, plus de 2 000 personnes s’étaient mises en marche vers le nord dans l’espoir d’entrer aux États-Unis pour fuir le chômage et la violence des gangs de trafiquants de drogue qui dominent de vastes parties du Honduras.

Au moins trois autres caravanes, moins importantes, avaient suivi au cours du premier trimestre de 2019. Le phénomène s’était ensuite arrêté en raison du déploiement de militaires à la frontière mexicaine par le président américain Donald Trump. Le Mexique et les Etats-Unis ont négocié en juin un accord permettant à Mexico d'éviter l'imposition de nouvelles taxes douanières en surveillant sa frontière pour limiter le flux d'immigrants clandestins.

►À écouter aussi : Au Honduras, entre corruption et changement climatique, les autres raisons du départ (Grand reportage)

(et avec AFP)

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.