Accéder au contenu principal
Brésil

Brésil: l'eau courante contaminée à Rio, les supermarchés pris d'assaut

L'eau potable est contaminé à Rio de Janeiro. Les supermarchés sont dévalisés par les Cariocas.
L'eau potable est contaminé à Rio de Janeiro. Les supermarchés sont dévalisés par les Cariocas. MAURO PIMENTEL / AFP

Depuis une dizaine de jours, les habitants de Rio de Janeiro au Brésil sont touchés par la contamination de l’eau courante. L’entreprise publique de gestion de l’eau attribue le problème à la géosmine, une substance qui serait produite par des algues, mais assure que l'eau est potable alors que les cas de gastro-entérite se multiplient.

Publicité

Au Brésil, les Cariocas, désemparés face à la situation, se ruent sur l’eau minérale qui manque déjà dans les supermarchés, rapporte notre correspondante à Rio de Janeiro, Sarah Cozzolino. Au centre de la ville brésilienne, dans un des supermarchés il ne reste plus que de l’eau pétillante. Elle coûte le triple de l’eau minérale qu’achète Daisy.

« J’achetais de l’eau minérale ici pour 1,40. Je viens de passer dans un autre supermarché. Il n’y en a nulle part, tout est fini ! C’est effrayant, manquer d’eau en plein été ! », déplore-t-elle.

Alors que les températures frôlent les 40 degrés Celsius ces derniers jours, les Cariocas cherchent des plans B. « Certaines personnes, quand elles ne trouvent pas d’eau, achètent de la bière », relate le vendeur de ce supermarché.

Le problème résolu la semaine prochaine ?

« Je remplis les bouteilles au robinet de mon travail. Il a un filtre qui me paraît bien mieux ! » raconte Silviane. Elle habite dans la zone nord de Rio de Janeiro. Depuis dix jours, l’eau qui sort de son robinet est marron, avec une odeur forte et un goût de terre. Son amie Ana Paula est très préoccupée par les cas d’intoxication.

« Je connais des voisins, ma belle-soeur. On n’est pas sûrs que ce soit dû à l’eau mais une fois qu’on connaît quelqu’un qui est tombé malade, il vaut mieux prévenir que guérir ».

Un camion avec 400 packs de bouteilles d’eau minérale vient d’arriver dans le quartier de Botafogo. Le supermarché écoule son stock en trois heures ces derniers jours. Monica fait le plein. « Chaque jour, ma patronne m’envoie acheter entre 16 et 20 bouteilles ».

L’entreprise publique de gestion de l’eau a présenté ses excuses aux habitants de Rio ce mercredi 15 janvier, et promis que le problème serait résolu la semaine prochaine.

À écouter : Les oubliés de l’eau potable

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.