Accéder au contenu principal

Coronavirus: premier mort en Haïti dans un climat persistant de défiance

Deux jeunes masqués circulent à Port-au-Prince en Haïti, le 20 mars 2020.
Deux jeunes masqués circulent à Port-au-Prince en Haïti, le 20 mars 2020. REUTERS/Andres Martinez Casares

Haïti a enregistré dimanche son premier décès dû à la pandémie. Les autorités sanitaires ont confirmé cette nouvelle, alors que dans le pays densément peuplé des Caraïbes les mesures pour prévenir la propagation sont très difficiles sinon impossibles à appliquer.

Publicité

De notre correspondante à Port-au-Prince,

La première victime haïtienne du Covid-19 est un homme de 55 ans. En annonçant ce décès, le ministère de la Santé a précisé que cette personne souffrait d’hypertension artérielle et de diabète. Elle faisait partie des 21 cas officiellement recensés en Haïti mais, ce chiffre est questionné par beaucoup car le pays n’a réalisé que très peu de tests : 218 seulement depuis l’annonce du premier cas, il y a plus de trois semaines.

Aujourd’hui, cette parole étatique est largement remise en cause au sein de la population. Les motifs de contestation contre les autorités haïtiennes n’ont pas disparu avec l’épidémie. La défiance envers le pouvoir en place, suspecté de corruption depuis près de deux ans, grandit et nombre d’Haïtiens affirment ne pas croire un mot des communiqués officiels.

L’absence totale de détails quant aux façons dont les malades ont contracté le virus accentue également ce sentiment, certains Haïtiens accusant même les autorités de mentir sur les chiffres pour soutirer de l’aide internationale.

►À lire aussi : Face à l’État absent, Haïti tente de s'organiser

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.