Accéder au contenu principal
Chine

Hong-Kong commémore le 21e anniversaire du massacre de Tiananmen

Hong Kong est le seul endroit de Chine où le massacre de Tiananmen est commémoré ouvertement et légalement.
Hong Kong est le seul endroit de Chine où le massacre de Tiananmen est commémoré ouvertement et légalement. Reuters / Bobby Yip

Quelque 150 000 personnes se sont réunies vendredi 4 juin 2010 à Hong Kong, dans un parc de la ville, pour commémorer la sanglante répression des étudiants de 1989, à Pékin, place Tiananmen. Un chiffre jamais atteint. De leur côté, les États-Unis ont appelé Pékin à libérer les prisonniers politiques détenus depuis la répression du mouvement étudiant.

Publicité

Avec notre correspondante à Hong-Kong, Florence de Changy

Au fil des ans, le rassemblement est devenu rituel. Au soir du vendredi 4 juin, ce sont 113 000 personnes selon la police et 150 000 selon les organisateurs, qui se sont rassemblées dans un calme et un ordre assez solennels pour commémorer le 21e anniversaire de la tragique nuit sanglante du 3 au 4 juin 1989.

Alors qu’en Chine continentale, l’épisode est un tabou dont les jeunes générations n’ont pour la plupart jamais entendu parler, Hong Kong est le seul endroit de Chine où le massacre de Tiananmen est commémoré ouvertement et légalement.

Le succès de la veillée du 4 juin a surpris même les organisateurs. Une semaine auparavant, treize « militants du souvenir » avaient été brièvement arrêtés pour avoir érigé sur le parvis d’un centre commercial, une statue de la liberté inspirée de la « Déesse de la démocratie » en papier mâché faite à l’époque par les étudiants de la place Tiananmen. Finalement, la déesse confisquée a été rendue par la police aux étudiants.

Après la veillée, quelques centaines d’entre eux ont donc bravé l’interdiction de l’installer au cœur du campus de leur université. Une petite victoire dans le combat pour la liberté d’expression et pour la démocratie en Chine. Un combat qui se joue aussi pour l’avenir de Hong Kong. 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.