Accéder au contenu principal
Chine / Birmanie

Soutien affirmé de la Chine au régime birman à l'occasion de la visite du n°1 de la junte

Le chef de la junte birmane Than Shwe (d), en visite officielle en Chine, est reçu par son homologue chinois Hu Jintao à Pékin, le 8 septembre 2010.
Le chef de la junte birmane Than Shwe (d), en visite officielle en Chine, est reçu par son homologue chinois Hu Jintao à Pékin, le 8 septembre 2010. REUTERS/David Gray

Le chef de la junte birmane, le généralissime Than Shwe, a été reçu ce mercredi 8 septembre par le président chinois Hu Jintao avec tous les égards protocolaires. L’objectif affiché de cette visite est la promotion des relations économiques et stratégiques entre Pékin et Rangoon à deux mois des élections législatives organisées par le pouvoir birman. La Chine est l’un des rares pays à soutenir le régime birman accusé de violations des droits de l’homme et sous le coup de sanctions occidentales.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Tapis rouge, gardes d’honneur du Palais du Peuple et orchestre militaire, Than Shwe a eu droit à tout le protocole réservé aux chefs d’Etat étrangers. Le leader birman peut sourire sur la photo. Lui, qui venait chercher les encouragements de son principal allié est servi. « La Chine soutient les progrès démocratiques en Birmanie » a répété le président Hu Jintao, à l’initiative de cette rencontre.

« Pékin soutient le scrutin birman et vous ne trouverez personne ici pour vous dire le contraire. Le sujet est polémique, mais d’un point de vue chinois, nous préférons un pouvoir fort en Birmanie pour maintenir la stabilité régionale » nous a ainsi confié le professeur Hu au téléphone, spécialiste du département Asie-Pacifique de l’université de Zhong Shan (Canton). Crainte d’une instabilité liée à la présence de groupes armés à la frontière sino-birmane, crainte surtout d’un changement qui viennent perturber des relations économiques au beau fixe.

Les usines et les villes du yuan ont besoin du gaz et du brut birman. Les exportations chinoises se sont envolées depuis juin dernier, à tel point que la Birmanie règlera désormais directement ses factures en yuans, suite à un accord avec la première banque chinoise ICBC.
 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.