Accéder au contenu principal
Chine / Droits de l'homme

Décès d’un militant des droits de l’homme en Chine

Le militant hongkongais des droits de l'homme, Szeto Wah, est décédé ce dimanche 2 janvier 2011.
Le militant hongkongais des droits de l'homme, Szeto Wah, est décédé ce dimanche 2 janvier 2011. REUTERS/Bobby Yip

Szeto Wah était un militant actif pour les droits de l’homme en Chine. Celui que l’on surnommait Oncle Wah était considéré comme un vétéran de la lutte pour la démocratie. Ce Hongkongais de 79 ans, très respecté, est décédé des suites d'un cancer.

Publicité

On le surnommait Oncle Wah. Jusqu'à la fin de sa vie, et malgré la maladie, Szeto Wah aura milité, à Hong Kong, pour défendre les libertés fondamentales sur le continent chinois.

Il y a quelques mois encore, il participait à un rassemblement de l'Alliance hongkongaise de soutien au mouvement démocratique en Chine. Une association qu'il avait créée, avec d'autres, en 1989, juste avant les événements de Tien An Men. Szeto Wah qui en était le président, a passé une grande partie de son temps à défendre les dissidents chinois, s'attirant au passage les foudres de Pékin.

Enseignant de formation, il avait débuté sa carrière en dirigeant un des plus importants syndicats sur l'ile. C'est ensuite qu'il s'est engagé en politique. Membre fondateur du Parti démocratique, principal parti d'opposition à Hong Kong, il a été député pendant une vingtaine d'année.

Pour un de ses compagnons de route, la plus grande réussite de Szeto Wah a été de maintenir le mouvement de lutte pour la démocratie en Chine vivant durant toutes ces années.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.