Accéder au contenu principal
Japon/Fukushima

Japon : de la radioactivité dans du lait en poudre pour bébé

Du lait pour bébé contaminé a été détecté au Japon. La contamination au césium ne vient pas du lait lui-même : il est importé depuis la catastrophe de Fukushima. C’est l’usine où ce lait a été conditionné qui a été polluée par les retombées radioactives de la catastrophe. Les Japonais ont de plus en plus de difficulté à trouver des produits alimentaires non-contaminés.

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

L'entreprise de produits alimentaires japonais Meiji explique que le césium 134 et le césium 137, détectés dans du lait en poudre pour enfants, ne proviennent pas du lait utilisé, il est importé. Cette contamination serait intervenue lors du processus de transformation du lait, transformation faite en mars dernier dans une usine de Meiji située dans la région de Fukushima, peu après l’accident nucléaire du 11 mars 2011. Meiji doit retirer du marché 400 000 boîtes de lait en poudre pour enfants. C’est la première fois que du césium est découvert dans ce type de produit depuis l’accident de Fukushima.

La chaîne alimentaire japonaise est déjà en partie contaminée. De la radioactivité a été détectée dans de la viande, des légumes, des fruits, du thé vert, du lait frais, des champignons, du riz, sans avoir de conséquences sur la santé. Mais c’est juste assez pour dissuader les Japonais d’acheter des produits alimentaires provenant des régions proches de la centrale de Fukushima.

Le ministère japonais de la Santé s’apprête à fixer des plafonds de teneur en éléments radioactifs plus sévères pour les aliments destinés aux enfants.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.