Accéder au contenu principal
France / Indonésie

France: explosion devant l'ambassade d'Indonésie à Paris

Les équipes scientifiques de la police judiciaire sur les lieux de l'explosion, devant l'ambassade d'Indonésie à Paris, rue Cortambert dans le XVIe arrondissement.
Les équipes scientifiques de la police judiciaire sur les lieux de l'explosion, devant l'ambassade d'Indonésie à Paris, rue Cortambert dans le XVIe arrondissement. REUTERS/Benoit Tessier

La bombe artisanale qui a explosé tôt ce mercredi 21 mars 2012 devant l'ambassade d'Indonésie à Paris n'a pas fait de blessés mais a occasionné d'important dégâts. La déflagration s'est produite après 05h00, à une heure où peu de passants se trouvent dans la rue. Les vitres de l'ambassade, un hôtel particulier du XIXe siècle de quatre étages, ont volé en éclats.

Publicité

C'est un employé de l'ambassade qui s'occupait des poubelles qui a trouvé la bombe - une bombonne reliée à des fils - vers 5 heures du matin, dans un sac déposé sous les fenêtres de cet hôtel particulier du 16e arrondissement.

Il appelle la police, après avoir, de sources policières, écarté l'engin sur le trottoir d'en face. C'est à ce moment-là qu'il explose, soufflant toutes les fenêtres dans un rayon de 50 mètres et brûlant deux voitures. Heureusement il n'y a pas eu de blessés.

A cette heure, les rues étaient quasi désertes, et ce mercredi l'ambassade reste ouverte, même si elle conseille à ses ressortissants à Paris de rester prudents. Pas de revendication pour le moment, Jakarta dit attendre les résultats de l'enquête confiée à la section anti-terroriste de la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne.

Déjà, en 2004, une bombe artisanale avait explosé devant l'ambassade, faisant quelques blessés légers. Là non plus, pas de revendication. Jakarta affirme aujourd'hui qu'il s'agissait d'une histoire locale, sans rapport avec une menace nationale. Depuis les attentats de Bali en 2002, l'Indonésie s'est lancé dans une guerre contre le terrorisme et la Jamaa Islamiya, la filière locale d'al-Qaïda en Asie du Sud-Est.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.