Accéder au contenu principal
Indonésie / Séisme

Séisme en Indonésie : l'alerte tsunami levée pour les pays du pourtour de l'océan Indien

Au Sri Lanka, des hommes observent la mer avant de quitter leurs maisons, suite à l'alerte au tsunami lancée par le gouvernement
Au Sri Lanka, des hommes observent la mer avant de quitter leurs maisons, suite à l'alerte au tsunami lancée par le gouvernement REUTERS/Dinuka Liyanawatte

Après un séisme de magnitude 8,6, ce mercredi 11 avril 2012, au large d'Aceh, sur la côte occidentale de l'île indonésienne de Sumatra, une alerte tsunami pour tout l'océan Indien avait été lancée par le le centre américain d'alerte aux tsunamis, situé à Hawaii. Elle a finalement été levée en début d'après-midi.

Publicité

L'alerte tsunami pour tout l'océan Indien lancée après un séisme de 8,6 au large de Sumatra est donc finalement levée. Dans un communiqué, les scientifiques du centre américain d'alerte aux tsunamis ont déclaré : « Les niveaux de la mer observés indiquent à présent que la menace a diminué pour la plupart des zones concernées, l'alerte au tsunami que le centre avait émise est donc levée ».

Un peu plus tôt, la zone menacée par d'éventuels raz-de-marée avait été réduite à l'Indonésie, le Sri Lanka, les Maldives, l'Inde et le territoire britannique de Diego Garcia.

Les pays concernés ont à leur tour levé cette alerte. En Indonésie, les autorités chargées de la protection civile continuent cependant à évaluer la situation pour établir s'il y a eu des dégâts et des victimes. Elle s'attendent également à ce que l'île de Simeulue, au large de Sumatra, soit la plus touchée. De nouvelles répliques de faibles intensités sont prévues dans cette région.

En Afrique, le Mozambique et Madagascar s'estiment également à l'abri d'un tsunami. Sur la Grande Ile, on attend une « faible montée des eaux » qui « n'aura pas de gros impact sur Madagascar », a indiqué Louis de Gonzague Rakotonirainy, secrétaire exécutif du Bureau national de gestion des risques et catastrophes. « Il ne faut surtout pas paniquer mais la prudence est de rigueur », a-t-il ajouté à l'AFP. En revanche, le Kenya a émis une alerte tsunami pour les populations vivant sur la côte.

J'ai pu voir deux employés pleurer, des émotions qui viennent peut-être de ce qu'ils ont vécu pendant le tsunami

Le pire était en effet à craindre après ce séisme de magnitude 8,6 à 435 kilomètres au sud-ouest de la province d'Aceh, en Indonésie. La secousse, ressentie également en Inde, à Singapour et en Thaïlande, a provoqué des scènes de panique, alimentées par le souvenir de 2004. Le 26 décembre de cette année, un tsunami causé par un tremblement de terre au large de Sumatra avait tué environ 220 000 personnes, pour la plupart en Asie. Plus de 300 personnes avaient également trouvé la mort sur les côtes d'Afrique orientale, surtout en Somalie.

Avec AFP

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.