Accéder au contenu principal
Indonésie

Indonésie: l'ancien trésorier du parti au pouvoir condamné pour corruption

Muhammad Nazaruddin à la sortie du tribunal de Jakarta, le 20 avril 2012, encadré par des policiers.
Muhammad Nazaruddin à la sortie du tribunal de Jakarta, le 20 avril 2012, encadré par des policiers. REUTERS/Ipong Hadiyanti

En Indonésie, l’ancien trésorier du parti au pouvoir, Muhammad Nazaruddin, a été condamné ce vendredi 20 avril à quatre ans et dix mois de prison pour corruption, au terme d’une affaire fleuve qui a tenu le pays en haleine depuis des mois et porté le parti du président dans la tourmente.

Publicité

Avec notre correspondante à Jakarta, Solenn Honorine

C’est moins que les sept ans que demandait le procureur, mais le verdict de culpabilité pourrait bien marquer une étape cruciale dans la lutte anti-corruption en Indonésie. Car depuis le début de l’affaire, Muhammad Nazarrudin menace sans cesse d’ouvrir la boite de Pandore.

Lorsqu’il était en cavale, il envoyait régulièrement des messages aux médias indonésiens multipliant les accusations de corruption contre ses anciens collègues du Parti démocrate et du Parlement.

Un scandale pas comme les autres

Un verdict de culpabilité est donc le signal que les poursuites judiciaires pourraient continuer contre d’autres suspects dans les multiples affaires où Nazzarudin est impliqué.

Ce n’est pas un scandale comme les autres car on est ici en plein cœur de la machine du pouvoir. Des responsables au plus haut de la hiérarchie du Parti démocrate sont suspectés d’avoir les mains sales.

Mauvaise nouvelle pour un parti qui se vante d’être le champion de la lutte anti-corruption. Par ricochet, le président Susilo Bambang Yudhoyono est lui aussi touché. Il a été tellement affaibli par l’affaire que les deux années restant dans son deuxième et dernier mandat risquent fort d’être marquées par l’immobilisme politique.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.