Accéder au contenu principal
Chine / Russie

Manœuvres militaires sino-russes en mer Jaune

Les manoeuvres navales conjointes entre la Chine et la Russie doivent durer six jours.
Les manoeuvres navales conjointes entre la Chine et la Russie doivent durer six jours. D.R.

Ce dimanche 22 avril ont débuté les premiers exercices maritimes conjoints entre Russes et Chinois près de la ville de Qingdao. Ces manœuvres, qui doivent durer six jours, interviennent au moment où les tensions ressurgissent entre la Chine et ses voisins asiatiques.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Le croiseur Vayrag et trois navires tueurs de sous-marins sont venus directement de Vladivostok pour l’occasion : au total plus de 20 bâtiments de guerre participent à ces manœuvres baptisées « Union sur la mer 2012 » et lancées officiellement ce 22 avril au matin depuis le port de Qindao dans le Shandong - à l'est de la Chine - par le vice-amiral Leonid Soukhanov.

Selon la télévision d’Etat CCTV, des opérations de défense anti-aériennes, de tactiques anti-sous-marines, de surveillance électronique et de sauvetage seront effectuées pendant ces six jours. Selon un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, ces opérations sont « prévues depuis longtemps entre la Chine et la Russie, et ont pour but de maintenir la paix régionale et la stabilité ».

Main dans la main pour bloquer les actions de l’ONU en Syrie, Pékin et Moscou ont ici les pieds dans l’eau, bien décidés à se serrer les coudes dans la bataille du Pacifique. C’est en effet en Asie que les Etats-Unis doivent recentrer leurs forces, comme l’a annoncé le président Barack Obama lors de sa visite dans la région en novembre dernier. C’est aussi dans les mers de Chine que les tensions vont grandissantes ces derniers temps.

En début de semaine, les autorités chinoises ont critiqué les manœuvres navales des marines philippines et américaines près de l’archipel des Spratleys. Vendredi le patrouilleur porte-hélicoptères Yuzheng 310 - « navire de surveillance de la pêche le plus avancé de Chine » selon le Quotidien du Peuple - a été dépêché sur place officiellement pour protéger les pêcheurs chinois.

Malgré les différends récents sur la copie de technologies militaires russes par les Chinois, les deux armées élargissent donc aujourd’hui un partenariat stratégique et militaire jusqu’alors centré sur l’Asie centrale, dans le cadre de l’Organisation de coopération de Shanghaï.
 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.