Accéder au contenu principal
Chine

Chine: les nouveaux passeports continuent de susciter la polémique

La page 8 du nouveau passeport chinois controversé.
La page 8 du nouveau passeport chinois controversé. REUTERS/Stringer

Les voisins de la Chine y voient une nouvelle preuve des nouvelles ambitions territoriales de Pékin dans la région. Après les récriminations de l’Inde et des Philippines, le Vietnam a fait savoir qu’il ne tamponnerait pas les demandes de visa chinois sur des documents de voyage contenant notamment le dessin de territoires contestés en Mer de Chine méridionale. Le département d’Etat américain a fait savoir que cela n’empêcherait pas les Chinois d’entrer aux Etats-Unis, tout en encourageant les pays de la région à négocier pour résoudre leurs contentieux territoriaux.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

C’est une carte de Chine en filigrane, p. 8 et p. 46 des nouveaux documents de voyage chinois qui est à l’origine de ces nouvelles tensions diplomatiques avec les pays de la région. Le dessin fait mention de territoires revendiqués par les capitales voisines.

On ne sait pas avec précision quand ont été publiés ces nouveaux documents de voyage, mais les récriminations ont commencé le 22 novembre dernier. Les Philippines et Taiwan ont émis des protestations officielles. L’Inde imprime désormais sa propre version de la frontière sino-indienne lors de la délivrance des visas et le Vietnam a fait savoir qu’il ne tamponnerait pas les nouveaux documents. Un avis que ne partage pas la Maison Blanche.

« Cette carte n’a pas d’influence sur la validité ou non du passeport pour l’attribution d’un visa d’entrée aux Etats-Unis, a fait savoir la porte-parole du département d’Etat américain. Notre position ne change pas, a toutefois ajouté Victoria Nuland, ces questions doivent être négociées entre pays de la région, entre les membres de l’Asean et la Chine, et une photo dans un passeport n’y change rien ».

Comme sur la plupart des cartes de Chine que nous trouvons dans le commerce à Pékin, les territoires chinois de ces nouveaux passeports comprennent notamment des îles contestées en Mer de Chine méridionale. On y voit aussi l’Arunachal Pradesh à la frontière brûlante entre l’Inde et la Chine. Il y manque en revanche les îles Diaoyu/Senkaku, cette fois en Mer de Chine orientale, objets de la discorde entre Chinois et Japonais.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.