Accéder au contenu principal
Japon / Russie

Le Japon dénonce l'intrusion de deux avions chasseurs russes dans son espace aérien

La Russie a démenti, indiquant en revanche que des Sukhoï étaient bien en manoeuvre dans la région.
La Russie a démenti, indiquant en revanche que des Sukhoï étaient bien en manoeuvre dans la région. AFP PHOTO/ SERGEI SUPINSKY

Regain de tension au large des côtes japonaises. Et cette fois-ci, c'est la Russie qui est concernée. Deux avions chasseurs russes seraient entrés, ce jeudi 7 février, dans l'espace aérien japonais. C'est en tout cas ce qu'a annoncé le ministère japonais de la Défense qui a fait immédiatement décoller quatre appareils des forces nippones.

Publicité

L'incident aura duré une petite minute, suffisamment pour mettre l'administration nippone dans tous ses états. Le ministère des Affaires étrangères a aussitôt protesté auprès de la Russie. Réponse de Moscou : il n'y a pas eu intrusion dans le ciel japonais.

Ce que les Russes ne démentent pas, en revanche, c'est qu'il y avait bien des Sukhoï dans la région, des avions de lutte anti-sous-marine en manoeuvre en mer d'Okhotsk aux abords des îles Kouriles du Sud.

Or, un contentieux territorial persiste entre les deux pays depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il porte sur quatre îles situées dans le prolongement de la grande île septentrionale du Japon, Hokkaido. La dispute empêche la signature d'un traité de paix entre la Russie et le Japon, et cela depuis 68 ans.

A peine nommé Premier ministre en décembre, les premières déclarations de Shinzo Abe laissaient entrevoir des progrès sur ce dossier, contrairement à celui qui l'oppose à la Chine au sujet des îles Diaoyu/Senkaku.

Ce jeudi, le Premier ministre venait de confirmer son souhait d'aboutir à la signature d'un traité de paix, mais il le faisait devant un parterre d'anciens habitants de ces îles. Moscou a peut-être souhaité envoyer un signal, rappeller que cela ne se ferait pas à ses dépens.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.