Accéder au contenu principal
Union européenne / Chine

L’Union européenne à la conquête du marché vert chinois

Champ d’éoliennes dans le désert de Gobi en Chine.
Champ d’éoliennes dans le désert de Gobi en Chine. Feng Wei Photography/Getty Images

La Commission européenne a décidé d'aller la chercher la croissance où elle se trouve et notamment en Chine dont le produit intérieur brut (PIB) progresse de 7,5% par an. Près de 60 entreprises européennes travaillant dans le secteur des technologies propres sont donc à Pékin depuis le jeudi 18 juillet 2013 pour participer à une « mission pour la croissance verte ».

Publicité

Avec notre bureau de Bruxelles,

« En 2030, les pays en développement, dont la Chine, pèseront 60% du PIB mondial », c’est ce qu’a rappelé le commissaire européen à l’Industrie lors de l’ouverture de la mission économique à Pékin. Avec ses 7,5% de croissance par an, l’Empire du Milieu fait donc toujours rêver les Européens.

La Commission européenne veut donc aider les entreprises de l’Union à augmenter leur présence sur le marché chinois. C’est tout l’objectif de cette mission économique à laquelle participent des compagnies comme GDF-Suez, BASF, mais également une quarantaine de PME. Leurs points communs : elles travaillent toutes dans le secteur des technologies vertes.

La Chine veut justement une croissance plus propre. Un million 200 000 Chinois meurent chaque année prématurément à cause de la pollution. « La Chine a donc besoin du soutien de la communauté internationale dans ce domaine », selon le ministre chinois de l’Industrie. L’ironie de l’histoire, c’est que la dispute commerciale entre Bruxelles et Pékin autour des panneaux solaires entre justement dans ce champ du développement durable.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.