Accéder au contenu principal
Vietnam

Le général Giap, héros du Vietnam indépendant, n'est plus

Le général Giap, à sa résidence d'Hanoï, le 4 août 2008.
Le général Giap, à sa résidence d'Hanoï, le 4 août 2008. REUTERS/Kham/Files

Au Vietnam, le général Vo Nguyen Giap est mort. Considéré comme le héros de l'indépendance du pays, artisan de la débâcle française à Dien Bien Phu, il s'est éteint à l'âge de 102 ans ce vendredi 4 octobre. Retour sur son parcours hors normes.

Publicité

Avec notre correspondant à Hanoï, Victor Guillot

CLIQUER POUR AGRANDIR
Le général Giap. AFP PHOTO / HO / VNA

C'est un héros, une légende vietnamienne qui s'est éteinte ce vendredi. L'homme était né en 1911, dans ce qui était à l'époque l'Indochine française.

Très vite, dès l'adolescence, le fils de mandarin se montre hostile au colonialisme français. Son aspiration à l'indépendance le mène sur les chemins du communisme. Il adhère au Parti indochinois dès les années 1930.

En 1941, il participe à la création du Viet Minh aux côtés d'Ho Chi Minh. Les destins des deux hommes sont désormais liés. L'oncle Ho confie à Vo Nguyen Giap la création de l'armée populaire vietnamienne.

C'est à sa tête qu'il vaincra les Français à Dien Bien Phu en 1954. Le militaire goûtera de nouveau au succès une vingtaine d'années plus tard, en tant que ministre de la Guerre du Vietnam Nord. Cette fois-ci, ce sera au tour des Américains de rentrer chez eux.

→ À (RE)LIRE : Hanoï célèbre le controversé général Giap

CLIQUER POUR AGRANDIR
Le président Mitterrand et le général Giap, le 9 février 1983 lors d'un banquet à Hanoï. REUTERS/Jacky Naegelen/Files

Au début des années 1980, celui qui se définissait comme un général autodidacte est écarté du bureau politique, avant d'être réhabilité quelques années plus tard - ce qui alimente les rumeurs de divergences de vues avec les dirigeants.

Le général Giap s'exprimait beaucoup moins depuis plusieurs années. Il apparaissait simplement de temps en temps dans la presse officielle pour une photo avec le Premier ministre ou le président.

La nouvelle de sa mort est tombée en début de soirée au Vietnam. Tien Phong, un des journaux créés lors de la guerre d'Indochine, a été l'un des premiers à annoncer cette disparition sur son site internet. Il salue le départ du « Napoléon vietnamien ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.