Accéder au contenu principal
Chine

Pollution: le temps du sommet, la Chine s'offre un ciel «bleu Apec»

Le président chinois a mis toutes les usines à l'arrêt autour de Pékin pour offrir un ciel sans nuages de pollution aux invités du sommet.
Le président chinois a mis toutes les usines à l'arrêt autour de Pékin pour offrir un ciel sans nuages de pollution aux invités du sommet. REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Pour faire bonne figure lors du sommet de l’Apec qui se tient en ce moment au lac Yanqi au nord de Pékin, les dirigeants chinois ne lésinent pas sur les moyens. Réunions dans des bâtiments flambant neufs, sécurité draconienne et mesures antipollution qui rappellent les efforts faits lors des Jeux olympiques en 2008. Le président chinois en a fait une affaire personnelle, comme il l’a confirmé hier soir lors du banquet de bienvenue.

Publicité

Avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

Ce n’est pas le conflit territorial avec le Japon, ni même les rivalités commerciales avec les Etats-Unis qui tourmentent le président chinois pendant la nuit.

« Ces derniers jours, la première chose que je fais après le réveil, c’est de regarder le ciel, en espérant qu’il y ait moins de pollution pour que nos chers invités puissent se sentir à l’aise, explique Xi Jinping. Grâce à nos efforts et au ciel qui nous aide, la qualité de l’air s’est beaucoup améliorée. Le « bleu Apec », comme disent certains, est merveilleux, mais c’est temporaire. Moi j’espère qu’avec nos efforts antipollution, Pékin et même toute la Chine vont revoir ce bleu, l’eau claire et la montagne verte pour que nos enfants puissent vivre dans un environnement sain. C’est une partie importante de notre rêve chinois ».

Pour réaliser son rêve au moins le temps du sommet, Xi Jinping a mis toute la ceinture industrielle de Pékin à l’arrêt, ce qui risque de plomber l’activité en novembre. Les villageois aux abords du lac Yangi ont interdiction de faire du feu alors que les températures la nuit frôlent le zéro degré. Les autorités leur ont promis des chauffages à gaz, plus propres, mais ils les attendent toujours.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.