Accéder au contenu principal
Australie/France

François Hollande, visite d'Etat inédite en Australie

Le Premier ministre australien Tony Abbott et le président français François Hollande à Brisbane, le 15 Novembre, 2014.
Le Premier ministre australien Tony Abbott et le président français François Hollande à Brisbane, le 15 Novembre, 2014. REUTERS

Le président français est en tournée dans le Pacifique. Il sera en visite d’Etat en Australie, mardi et mercredi. Après le G20 à Brisbane ce week-end, et la Nouvelle Calédonie aujourd’hui, ce sera l’Australie, une grande première pour un président français.

Publicité

L’Australie c’est loin de la France, 15 000 kilomètres. Mais vue d’Australie aussi, la France c’est loin. Peter Wilkinson habite à Melbourne, et pour lui, la France c’est d’abord quelques bons vieux clichés : « Pour les Australiens, la France c’est le Tour de France, c’est le vin, c’est le fromage, c’est la bonne nourriture. Et c’est tout. On ne pense pas à la France comme un grand pays politique. Je pense que pour les Australiens, surtout dans la politique, c’est la Chine, c’est l’Amérique, c’est la Russie ». Le fromage pèse donc plus que la diplomatie française : dans les rues de Brisbane, où avait lieu le G20 ce week-end, on peut voir une publicité pour le camembert Président, avec ce slogan, en version originale, « Je t’aime, Président ». Ce n’est pas en France qu’on verrait une telle publicité en ce moment.

La crise de 1995

En Australie, la France a plutôt bonne presse, même si ça n’a pas toujours été le cas. En 1995, Jacques Chirac décide juste après son élection de la reprise des essais nucléaires dans le Pacifique, à Mururoa. Enorme tension diplomatique à l’époque. 

C’était il y a 20 ans, mais les Australiens, de toute évidence, ont passé l’éponge, comme le raconte Christophe Mallet, journaliste à la radio SBS. Il est Français, et cela fait dix ans qu’il vit en Australie « Je serais tenté de dire qu’il n’y a que les Français qui s’en souviennent. Parce que les Australiens sont assez pragmatiques. Et c’est vrai qu’une fois que le problème est réglé, on a tendance à oublier assez vite les problèmes. On en entend beaucoup parler dans la communauté française, des gens qui étaient là, des gens qui s’en souviennent parce qu’ils ont été plus ou moins touchés par ça. Parce que la relation globalement franco-australienne est très bonne, a toujours été très bonne, et ça a écorché pas mal de gens au cœur, mais notamment les Français. Je pense que les Australiens aujourd’hui, ils n’en parlent plus beaucoup. De l’eau a coulé sous les ponts depuis ».

Les liens historiques entre la France et l'Australie

Les liens entre la France et la jeune nation australienne sont ancrés dans l’histoire de la Première Guerre mondiale que François Hollande a très largement commémorée. 300 000 soldats australiens y ont participé et 46 000 d’entre eux sont morts, en particulier dans le nord de la France. Dans la bataille de la Somme, l’une des batailles les plus sanglantes de la Première Guerre mondiale, le souvenir perdure. Il y a un vrai tourisme mémoriel australien dans la Somme. 

Il y a donc des liens de sang entre l’Australie et la France. David Camroux, professeur à Sciences Po Paris explique que c’est un peu dans les tranchées françaises qu’est née la nation australienne : « Cela compte beaucoup dans l’imaginaire australien, parce que c’est vraiment la Première guerre mondiale qui est la véritable naissance en fait, de la Nation. Les Nations existaient mais il n’y avait pas de sang ni de sueur. Et la Première guerre mondiale a fourni ces deux éléments, malheureusement essentiels, dans la construction de l’identité nationale ».

François Hollande à la conquête de l'Australie

Sur le plan économique, en revanche, les liens entre la France et l’Australie sont encore embryonnaires. Il y a une présence française qui n’est pas négligeable, en Australie : quelque 60 000 Français y vivent mais étant donné la distance, les échanges commerciaux sont très limités, moins de 4 milliards d’euros par an. La France vend plus aux Australiens qu’elle ne leur achète. Et il y a clairement une volonté de Paris de se rapprocher de ce grand centre économique que constitue la zone Asie-Océanie, avec la fameuse diplomatie économique. Y a de la croissance en Australie, une croissance ininterrompue depuis 25 ans, avec des taux qui font rêver, vus d’Europe. Plus de 300 entreprises françaises sont d’ailleurs déjà implantées en Australie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.