Accéder au contenu principal

Inde: les fillettes trouvées pendues à un arbre se seraient suicidées

La mère voilée de l'une des deux jeunes filles retrouvées pendues à un arbre dans l'Etat indien de l'Uttar Pradesh, le 31 mai 2014.
La mère voilée de l'une des deux jeunes filles retrouvées pendues à un arbre dans l'Etat indien de l'Uttar Pradesh, le 31 mai 2014. REUTERS/Anindito Mukherjee

En mai dernier, deux jeunes filles, des cousines de 14 et 15 ans, étaient retrouvées pendues à un arbre d'un village de l'Uttar Pradesh, dans le nord de l'Inde. Les parents, de basse caste, avaient alors accusé plusieurs villageois de caste supérieure d'avoir violé et tué leurs enfants avec la complicité de la police locale. Six mois après, la police fédérale, qui a repris l'enquête, vient de rendre une conclusion surprenante : les deux filles n'auraient pas été violées ni assassinées. Elles se seraient suicidées.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Selon l'équipe de la police fédérale, les parents des filles se sont contredits dans leur témoignage. Les cinq personnes accusées du crime ont passé avec succès le test du détecteur de mensonges. Les agents ont ainsi conclu que ces derniers n'étaient pas responsables de la mort des adolescentes, et ils ne seront donc pas mis en examen.

Le centre d'analyses de l'ADN a affirmé, quant à lui, ne trouver aucune preuve de violence sexuelle, ce qui vient contredire de manière surprenante les premières conclusions légistes. Cette nouvelle enquête a toutefois été réalisée sans pouvoir réexaminer les corps des deux jeunes filles.

L'intérêt d'avoir transféré l'enquête à la police nationale est d'éviter les interférences politiques : les policiers locaux sont largement influencés par les élus régionaux, qui dans ce cas sont de la même caste que les accusés. L'agence nationale d'investigation n'est pas non plus indépendante du pouvoir politique, et elle devra expliquer pour quelle raison ces deux adolescentes auraient voulu se pendre à un arbre en plein centre du village.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.