Accéder au contenu principal
Corée du Nord / ONU

Corée du Nord: l'Assemblée générale de l'ONU appelle à saisir la CPI

L'assemblée générale de l'ONU demande au Conseil de sécurité de saisir la CPI sur la Corée du Nord pour crimes contre l'humanité.
L'assemblée générale de l'ONU demande au Conseil de sécurité de saisir la CPI sur la Corée du Nord pour crimes contre l'humanité. Reuters

Après la commission des droits de l’homme, c’est maintenant l’Assemblée générale des Nations unies qui a voté une résolution demandant au Conseil de sécurité de traduire le régime de Pyongyang devant la Cour pénale internationale pour crime contre l’humanité. Une décision purement symbolique, mais qui a le mérite de dévoiler au grand jour les pratiques punitives de l’Etat le plus fermé du monde.

Publicité

Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

La Corée du Nord fait tous les gros titres aux Etats-Unis. Le régime est soupçonné d’être responsable du piratage de Sony par la Maison Blanche. Mais ce n’est pas la seule raison : quelques heures plus tard, l’ONU via son Assemblée générale votait une résolution demandant au Conseil de sécurité de traduire les responsables nord-coréens devant la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité.

Même si ce vote n’a aucune chance d’aboutir car les Chinois y opposent traditionnellement leur veto, il est historique. Les nombreuses résolutions qui concernent la Corée du Nord portent très largement sur les questions de prolifération et de son programme nucléaire. Mais depuis quelques mois, les Nations unies ont changé de méthode et attaque le régime de Pyongyang sur les questions des droits de l’homme.

Tortures systématiques, travail forcé, famine programmée

Un rapport remis à l’ONU l’année dernière était jugé accablant : tortures systématiques, travail forcé, famine programmée, etc. La liste des atrocités est longue. Ce vote a donc obtenu une large adhésion : 116 pays se sont prononcés pour, 20 contre, et 54 se sont abstenus.

Furieux, l’ambassadeur nord-coréen a rappelé que le Conseil de sécurité ferait mieux de se pencher sur un autre rapport jugé lui aussi accablant : celui des tortures de la CIA.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.