Accéder au contenu principal
Corée du Sud

Corée du Sud: l’héritière de Korean Air arrêtée pour des noix

Aux yeux des Sud-Coréens, Cho Hyun-ah (c) a déshonoré le pays.
Aux yeux des Sud-Coréens, Cho Hyun-ah (c) a déshonoré le pays. REUTERS/Kim Hong-Ji

L’arrestation de l’héritière de Korean Air ce mardi 30 décembre fait suite à son esclandre pour un apéritif mal servi à bord de l’appareil, qui avait contraint un avion à retarder son décollage. La crise de rage de Cho Hyun-ah a suscité un tollé national qui ne pouvait rester sans sanctions.

Publicité

Les excuses de Cho Hyun-ah et de son père n’auront donc pas suffi. Car derrière ce scandale à la noix, c’est bien toute la Corée qui a perdu la face. Pour avoir insulté un chef de cabine pour un apéritif jugé mal servi et ces désormais fameuses noix de macadamia présentées dans leur sachet et non dans un bol, et surtout forcé le vol du 5 décembre de Korean Air pour New York à revenir à la porte pour débarquer ce dernier, Mme Cho est désormais accusée d’avoir violé les règles de la sécurité aérienne.

Le patron de Korean Air, à la tête du conglomérat Hanjin, a démissionné de tous ses mandats au sein du groupe. Un dirigeant de la KAL a également été interpellé ce mardi. Il est accusé d’avoir détruit les preuves de l’incident. Traumatisée par le naufrage d’un ferry qui a coûté la vie à près de 300 lycéens au printemps dernier, l’opinion publique coréenne est remontée contre des institutions qu’elle soupçonne de couvrir les fautes des dirigeants.

Pas question de pardonner Cho Hyun-ah. La fille à papa qui a déshonoré le pays fait la Une de tous les médias. On sait tout de sa vie, jusqu’au prix de sa garde-robe : un manteau italien à 80 000 euros, une écharpe du même couturier à 8 000 euros, qui accompagneraient un style « jalasso », comme disent les Coréens, une vision hautaine et prétentieuse du monde qui l’entoure.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.