Accéder au contenu principal
Australie / Diaporama

En images: de violents incendies ravagent le sud de l'Australie

Alors que le soleil se couche sur l'Australie en ce 3 janvier et que le ciel prend les couleurs du brasier, les incendies ne sont toujours pas maitrisés et continuent de faire des dégats dans la région d'Adelaïde, au sud du pays.
Alors que le soleil se couche sur l'Australie en ce 3 janvier et que le ciel prend les couleurs du brasier, les incendies ne sont toujours pas maitrisés et continuent de faire des dégats dans la région d'Adelaïde, au sud du pays. AFP/Brenton Edwards

Des incendies particulièrement violents et dangereux ravagent actuellement le sud de l'Australie, dans la région d'Adelaïde, depuis ce samedi 3 janvier 2014. Les autorités ont appelé à l'évacuation de 40 000 personnes qui habitent dans la zone, craignant des dégâts considérables.

Publicité

Avec notre correspondante à Melbourne, Caroline Lafargue

Plus de 800 pompiers, et six bombardiers d'eau combattent actuellement un vaste incendie dans les collines au nord d'Adélaïde, la capitale de l'État d'Australie du Sud.

C'est un véritable cimetière : des troncs noirs plantés dans un sol de cendres, des tas de tôles et de briques, des carcasses de voiture... Le feu a déjà dévoré trente-deux maisons et plus de 11 000 hectares. Les Australiens sont victimes des feux chaque année. Ils vivent entourés de forêts d'eucalyptus, des arbres qui utilisent le feu pour se reproduire et favorisent donc les départs d'incendie en produisant des vapeurs inflammables.

Ces feux sont plus ou moins violents en fonction de la météo. Or elle a été catastrophique dans la région d'Adélaïde. Avec des vents à 90km/h et des températures d'environ 35 degrés, le feu s'est étendu très vite samedi. Son périmètre est passé de 12 à 180 km en à peine 24 heures. Des centaines d'habitants ont dû être évacués et passer la nuit dans des centres d'hébergement d'urgence.

Les températures ont chuté, mais le feu menace désormais deux nouveaux villages. C'est la course contre la montre pour les pompiers, avant le retour de conditions météo extrêmes dès mercredi.

Si les incendies dans le bush australien sont communs en cette saison, ce n'est pas la première fois qu'un incendie d'une telle envergure frappe le pays. La région n'avait pas connu de feux d'une telle ampleur depuis 1983 et le « mercredi des Cendres », le 16 février de cette année. Les flammes ont emporté plus de 70 vies (dont 28 en Australie du Sud) et détruit des milliers d'habitations. En 2009, 173 morts ont été dénombrés dans le Victoria, et 2000 habitations ont été détruites.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.