Accéder au contenu principal
Corée du Nord/ONU

Comment la Corée du Nord contourne l'embargo de l'ONU?

En juillet 2013, un cargo nord-coréen avait été arraisonné à Panama. Il transportait notamment des armes.
En juillet 2013, un cargo nord-coréen avait été arraisonné à Panama. Il transportait notamment des armes. REUTERS/Carlos Jasso

Un rapport des Nations unies épingle une nouvelle fois le régime nord-coréen de Pyongyang, accusé de contourner l’embargo sur les armes et les sanctions qui le frappe. Et cela avec une grande habileté.

Publicité

Avec notre correspondante à New YorkMarie Bourreau

Ce qui inquiète aujourd’hui les experts, ce n’est pas tant que la Corée du Nord contourne les sanctions - elle a toujours cherché à le faire -, mais la rapidité et l’agilité avec lesquelles les Nord-Coréens organisent leur riposte. 

Le rapport s’appuie sur le cas très concret d’un cargo arrêté en juillet 2013 alors qu’il s’apprêtait à traverser le canal de Panama. Dans les cales, les enquêteurs découvrent des armes, des pièces détachées d’avions de chasse et des missiles qui viennent de Cuba, en violation totale des sanctions et de l’embargo sur les armes. Le Conseil de sécurité avait immédiatement sanctionné la maison-mère, l’Ocean Maritime Management, propriétaire du bateau.  

Mais il n’aura fallu que quelques semaines à Pyongyang pour changer le nom de tous les bateaux de cette compagnie maritime et créer des sociétés écrans basées à l’étranger pour contourner les sanctions. Les bateaux peuvent ainsi continuer à opérer dans les ports du monde entier.

Le rapport note aussi que les sanctions ne sont efficaces que si les Etats membres de l’ONU les appliquent. Encore faudrait-il pouvoir remonter jusqu’à l’origine du bateau, ce que la Corée du Nord sait parfaitement camoufler.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.