Accéder au contenu principal
Chine

Les Brics lancent leur propre banque à Shanghai

Kundapur Vaman Kamath, le président de la Nouvelle banque de développement, lors de son lancement officiel à Shanghai, ce mardi 21 juillet.
Kundapur Vaman Kamath, le président de la Nouvelle banque de développement, lors de son lancement officiel à Shanghai, ce mardi 21 juillet. REUTERS/Aly Song

Les pays membres des Brics - Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud - ont désormais leur propre banque multilatérale. Dans un bref communiqué, Pékin a annoncé son ouverture deux semaines après un sommet organisé à Oufa, en Russie. Une pierre lancée dans le jardin des Etats-Unis, mais aussi un succès pour la deuxième puissance économique du monde, la Chine.

Publicité

Avec notre correspondante à Pékin,  Heike Schmidt

Pékin a réussi un coup de maître : montrer au monde sa puissance financière et politique. Deux banques internationales opèrent désormais depuis la Chine. L'une, la banque des Brics, la « Nouvelle banque de développement » a ouvert ses portes à Shanghai. L'autre, la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures ou « BAII », aura son siège à Pékin.

Banque mondiale et FMI ciblés

La Chine jouera un rôle clé dans ces nouvelles institutions financières, car elle financera un tiers des 90 milliards d'euros de capital de la nouvelle banque internationale. Ces fonds sont destinés à financer des projets d'infrastructure dans des pays en développement et ses réserves en devises devraient protéger les pays membres en cas de nouvelle crise financière.

Même si la Chine nie vouloir concurrencer les Etats-Unis, les pays membres - cinq pour la banque des Brics et cinquante pays pour la banque d'investissement - voient dans ces nouvelles institutions une alternative à la Banque mondiale et au Fonds monétaire international, tous deux basés à Washington et tous deux dominés par les Etats-Unis et l'Europe.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.