Accéder au contenu principal
Japon / Histoire

Le Japon diffuse le discours de capitulation de l’empereur Hirohito

La boîte en métal contenant l'enregistrement original du discours de l'empereur Hirohito annonçant à son peuple la reddition du Japon, propirété de l'Agence de la maison impériale.
La boîte en métal contenant l'enregistrement original du discours de l'empereur Hirohito annonçant à son peuple la reddition du Japon, propirété de l'Agence de la maison impériale. REUTERS/Imperial Household Agency of Japan/

L'enregistrement de la voix de l'empereur Hirohito annonçant la capitulation du Japon a été restauré à la veille de la commémoration du 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Asie. La déclaration de l'empereur avait été diffusée le 15 août 1945. L'Agence impériale japonaise a restauré intégralement sa déclaration en format numérique et la rend aujourd'hui publique en la publiant son site internet.

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Pour la première fois, les Japonais entendent la voix de leur empereur considéré comme un dieu vivant. Une voix monocorde, un peu rauque. Hirohito ne prononce pas les mots « défaite » ou « capitulation » à aucun moment, il appelle son peuple à endurer l’insupportable.

La plupart des Japonais ont toutes les peines du monde à comprendre ce que leur dit leur empereur parce que le monarque utilise un langage de cour archaïque, incompréhensible au commun des mortels, le langage solennel des décrets impériaux.

Et en plus, l’enregistrement est de mauvaise qualité. Au nom de l’empereur, la guerre avait été déclenchée ; par sa voix, elle prend fin ce 15 août 1945. La population a été avertie le matin qu’une importante déclaration allait être faite et à midi, un speaker de la radio nationale annonce gravement que l’empereur va parler, et il invite les auditeurs à se lever. La veille, quelques officiers ont cherché à empêcher la diffusion de l’enregistrement, mais l’armée obéie, accepte la reddition sans conditions et Hirohito renonce à sa divinité.

A l'occasion de ce 70e anniversaire de la fin de la guerre, l'Agence de la maison impériale a également diffusé des photos, dont celle du bunker qui avait servi le 14 août 1945 à une conférence impériale au cours de laquelle l'empereur avait officiellement décidé la reddition, quelques jours après que les Etats-Unis avaient lancé des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki.

L'abri anti-aérien n'avait pas été vu depuis la fin de la guerre.
L'abri anti-aérien n'avait pas été vu depuis la fin de la guerre. REUTERS/Imperial Household Agency of Japan

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.