Accéder au contenu principal
Pakistan

Contre le jihad, pour Washington, le Pakistan n'en fait pas assez

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif (à gauche) et le président Mamnoon Hussain, le 23 mars 2015 à Islamabad.
Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif (à gauche) et le président Mamnoon Hussain, le 23 mars 2015 à Islamabad. AFP PHOTO/ Aamir QURESHI

Le Pakistan, qui doit recevoir cette année plus d'un milliard de dollars des Etats-Unis, s'inquiète de voir l'aide américaine potentiellement suspendue. Washington se plaint du fait que le gouvernement pakistanais n'en fait pas assez pour stopper les jihadistes qui attaquent l'Afghanistan.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

Le Pentagone a depuis 2002 remboursé environ 13 milliards de dollars au Pakistan pour le soutien qu'il avait apporté aux Américains pendant la guerre d'Afghanistan. Cette année, le Congrès a approuvé un peu plus d'un milliard d'aide, mais veut en contrepartie que le gouvernement pakistanais fasse plus pour stopper les activités du réseau Haqqani, qui a intensifié ses attentats en Afghanistan.

Le président afghan Ashraf Ghani a demandé aux Etats-Unis de faire pression sur son voisin d'Islamabad pour qu'il combatte de façon plus efficace l'organisation jihadiste, qui est affiliée aux talibans. Les Etats-Unis ont longtemps soupçonné les services de renseignement pakistanais d'avoir des liens avec les talibans.

Un membre de l'administration Obama a reconnu que l'armée pakistanaise avait réussi à démanteler certaines organisations terroristes dans le Nord-Waziristan. Mais, a-t-il ajouté, Haqqani a pu reconstituer ses forces ailleurs au Pakistan. Une possible suspension de l'aide américaine pourrait créer de nouvelles tensions avec Islamabad, alors que les relations se sont notablement améliorées au cours de l'année écoulée.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.