Accéder au contenu principal
COP 21

COP 21: l'engagement de l'Indonésie

Une plantation d'huile de palme à Jambi en Indonésie.
Une plantation d'huile de palme à Jambi en Indonésie. Cifor

A trois mois de la COP 21, la conférence climat à Paris, l'Indonésie qui est l'un des plus gros pollueurs de la planète, s'engage à réduire ses émissions de gaz à effets de serre de 29% d'ici 2030.

Publicité

Déforestation, dégradation des sols liés aux coupes de bois, aux plantations industrielles et à la pression sur les terres agricoles, et enfin, incendies de forêt : voilà ce qui fait de l'Indonésie un très gros émetteur de gaz à effet de serre.

Plus grande économie d'Asie du Sud-Est, l'Indonésie, troisième bassin forestier au monde et premier producteur d'huile de palme de la planète, devrait jouer un rôle important lors la conférence internationale sur le climat (COP 21) sous l'égide des Nations unies en décembre.

Pour l'heure, le ministère de l'Environnement et des Forêts à Jakarta s'est contenté d'annoncer le chiffre qui ne s'écarte en fait pas tellement de la précédente promesse de 26% à l'horizon 2020, sans expliquer toutefois comment le pays comptait y parvenir dans la mesure où Jakarta annoncera officiellement ses objectifs dans la seconde moitié du mois de septembre. « En vue de la conférence de Paris sur le climat en décembre, nous avons décidé de réduire nos émissions de 29% d'ici à 2030, contre 26% d'ici à 2020 » par rapport à 2010, l'objectif actuel, a déclaré la ministre Siti Nurbaya Bakar.

Mais la communauté internationale a déjà son idée et presse le pays de limiter la destruction de ses forêts et de ses tourbières, riches en carbone.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.