Accéder au contenu principal
Pakistan

Pakistan: attaque meurtrière des talibans contre une base aérienne

Des militaires pakistanais arrivent sur les lieux de l'attaque d'une base aérienne, dans le nord-ouest du Pakistan, le 18 septembre 2015.
Des militaires pakistanais arrivent sur les lieux de l'attaque d'une base aérienne, dans le nord-ouest du Pakistan, le 18 septembre 2015. REUTERS/Fayaz Aziz

Attaque sanglante dans le nord-ouest du Pakistan, près de la grande ville de Peshawar : un commando de talibans a ciblé une base aérienne tôt ce vendredi matin. Selon un dernier bilan, ils auraient tué au moins 29 personnes, dont 26 soldats ; 13 talibans auraient été tués. Le Premier ministre Nawaz Sharif a condamné l’attaque, et le chef de l’armée s’est rendu sur place.

Publicité

Les talibans ont attaqué tôt ce vendredi matin, pénétrant sur la base en deux points, armés de grenades, d’armes automatiques et de RPG. Les affrontements ont commencé immédiatement. Les assaillants se sont alors divisés en plusieurs groupes, et l’un d’eux a réussi à entrer dans la mosquée du site et à cribler de balles les fidèles réunis pour leurs prières matinales, tuant 29 civils, dont 26 militaires ; 29 personnes ont également été blessées, selon un nouveau bilan donné dans l'après-midi par l'armée.

Selon l’armée, treize des assaillants ont été tués, et on ne sait pas pour le moment s’ils étaient plus nombreux. En tous cas, les recherches continuaient ce matin sur la base, avec évidemment une équipe de démineurs.

Un responsable de l’armée de l’air a précisé que cette base de Badaber, à 10 kilomètres de Peshawar, ne servait qu’à héberger des militaires : aucun avion n’y est déployé. Il faut dire qu’elle est entourée par les zones tribales, le repaire ces dernières années des talibans du Tehreek-e-Taliban Pakistan qui ont revendiqué cette attaque, du réseau Haqqani ou encore d’al-Qaïda.

Vaste offensive

En décembre dernier, les talibans avaient pris d'assaut une école militaire à Peshawar, tuant 134 élèves. L’armée avait alors lancé une vaste offensive dans la région, toujours en cours aujourd’hui, qui a fait baisser sensiblement le nombre des attentats dans le pays. Mais l'attaque d'aujourd'hui le montre, les talibans sont encore capables de mener ce genre d'assauts meurtriers.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.