Accéder au contenu principal
Afghanistan

Afghanistan: bataille autour du consulat de l'Inde à Mazar-i-Sharif

Des soldats afghans évacuent leurs collègues blessés lors de l'attaque du consulat de l'Inde à Mazar-i-Sharif, lundi 4 janvier 2016.
Des soldats afghans évacuent leurs collègues blessés lors de l'attaque du consulat de l'Inde à Mazar-i-Sharif, lundi 4 janvier 2016. REUTERS/Anil Usyan

Dans le nord de l'Afghanistan, à Mazar-i-Sharif, la police et l’armée afghanes tentent toujours de neutraliser des hommes qui ont tenté de prendre d’assaut le consulat indien dimanche soir. L'attaque n'a pas encore été revendiquée. La situation sécuritaire reste tendue, puisque ce lundi 4 janvier au matin, un attentat-suicide a été commis sur la route de l’aéroport de Kaboul. Il n'y a pas encore de revendication. Selon le ministère afghan de l’Intérieur, le kamikaze visait un convoi de l’Otan.

Publicité

Un vaste bâtiment de trois étages aux balcons verts, c’est là que se sont retranchés les agresseurs du consulat indien, précise le site d’information afghan Pajhwok. D’autres images publiées sur Twitter montrent ce même bâtiment, autrefois local de l’agence américaine d’aide au développement, Usaid, totalement encerclé par des véhicules blindés des forces afghanes.

Des soldats ont grimpé sur les toits alentours. Le quartier où se trouve le consulat indien correspond à une zone très résidentielle de Mazar-i-Sharif, ce qui limite la vitesse de progression des policiers et des soldats.

Selon l’AFP, plusieurs soldats afghans ont pu pénétrer dans le local survolé par des hélicoptères, là où se sont barricadés les 4 à 6 assaillants de la représentation indienne dimanche soir. Tout le personnel du consulat est sain et sauf, a fait savoir dimanche soir l’ambassadeur indien à Kaboul. Jusqu’à présent, la capitale de la province de Balkh, à la frontière de l’Ouzbékistan, n’a pratiquement pas été la cible des insurgés.

Cet assaut contre le consulat indien intervient au lendemain de l’attaque d’une base indienne à Pathankot, à la frontière avec le Pakistan. Il intervient surtout dans le cadre d’un réchauffement des relations diplomatiques entre les deux frères ennemis d’hier, New Delhi et Islamabad, cela suite à la visite surprise du Premier ministre indien Narendra Modi à son homologue pakistanais Nawaz Sharif, le 25 décembre dernier au Pakistan.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.