Accéder au contenu principal
Philippines / Criminalité

Philippines: la «guerre» contre la drogue implacable pour les plus faibles

Le président philippin Rodrigo Duterte, le 19 décembre 2016.
Le président philippin Rodrigo Duterte, le 19 décembre 2016. Reuters

Plus de 7 000 morts, c'est le bilan de la lutte antidrogue lancée par le président philippin Rodrigo Duterte à son arrivée au pouvoir en juin 2016. Une lutte ou plutôt une « guerre » selon les mots de Rodrigo Duterte dans laquelle consommateurs et petits trafiquants sont victimes d'exécutions extrajudiciaires condamnées par de nombreuses organisations internationales. Tout comme la corruption qui l'accompagne. Le président a lui-même dénoncé cette corruption et il a retiré le dossier à la police, c'est désormais l'armée qui sera chargée de la lutte contre la drogue. Une lutte qui a des effets néfastes en matière de prévention du VIH, c'est ce que constate l'ONG Amnesty International dans un rapport accablant publié le mardi 31 janvier. Cécile Coudriou est vice-présidente d'Amnesty France, elle nous explique comment la peur pousse les usagers de drogues à la clandestinité et donc une absence de prise en charge...

Publicité

Les moyens des centres de désintoxication sont insuffisants.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.