Accéder au contenu principal
Inde / Chine

Environnement: en Inde, un air devenu tout aussi irrespirable qu'en Chine

New Delhi, octobre 2016.
New Delhi, octobre 2016. MONEY SHARMA / AFP

La Chine a été rattrapée par l'Inde en matière de pollution de l'air. C'est l'une des conclusions d'un rapport conjoint publié par deux instituts de recherche sanitaire américains, l'Health Effects Institute et l'Institute for Health Metrics and Evaluation. L'air en Chine est toujours irrespirable et très dangereux pour la santé, mais ce n'est pas pire qu'en Inde actuellement.

Publicité

Il y a 25 ans, la pollution de l'air était responsable dans 730 000 cas de décès prématurés en Inde. Depuis, ce chiffre a bondi, jusqu'à 1,1 million l'an dernier, des niveaux qui sont ceux de la Chine. « On estime que dans le monde, 4,2 millions de décès prématurés peuvent être attribués à la pollution de l'air. La moitié de ces décès ont lieu en Chine et en Inde », explique Daniel Greenbaum, président de l'association Health Effect Institute.

« Le principal responsable, explique-t-il, ce sont les particules fines, des particules bien plus fines qu'un cheveu. En Chine, 40 % de la pollution de l'air vient des industries du charbon, des voitures. En Inde, la pollution vient aussi des feux agricoles, des usines de briques situées tout près des villes, et en plus, du fait de brûler des combustibles à l'intérieur de la maison, ce qui a impact important sur les femmes et les enfants qui passent parfois toute la journée près de ces poêles. »

En Chine, le nombre de morts s'est stabilisé. Des mesures antipollution ont été mises en place depuis 2005. Ce n'est pas le cas en Inde, où pour l'heure, New Delhi n'a pas réagi, constate M. Greenbaum : « Une bonne nouvelle, c'est que la Chine a commencé à agir et ça se voit. La pollution de l'air s'est stabilisée ces cinq dernières années, et le nombre de morts prématurées a ralenti. Ce qui n'est pas le cas de l'Inde, qui n'a pas pris assez de mesures. »

Consulter le rapport « State of Global Air » (page en anglais)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.