Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Pour Noël, l’armée américaine parachute des cadeaux sur des îles du Pacifique

(Photo d'illustration) Chaque année vers Noël, des avions de l'armée de l'air américaine larguent des colis humanitaires sur les îles les plus reculées du Pacifique.
(Photo d'illustration) Chaque année vers Noël, des avions de l'armée de l'air américaine larguent des colis humanitaires sur les îles les plus reculées du Pacifique. REUTERS/Kim Hong-Ji

Livres, conserves, médicaments ou encore ballons de foot… Chaque année, à la période de Noël, l’armée américaine largue des colis au-dessus des îles les plus isolées de l'ouest de l'océan Pacifique. Une mission à visée humanitaire qui sert d'entraînement à l'US Air Force et permet également aux Etats-Unis d’approfondir leur coopération avec de proches alliés, l'Australie et le Japon, associés à l’opération depuis 2015.

Publicité

Mi-décembre, des cadeaux sont « tombés du ciel », au-dessus des îles Mariannes du Nord, des États fédérés de Micronésie et de la République de Palaos. Des colis parachutés par l’armée de l’air américaine, accompagnée par la force aérienne d'autodéfense japonaise et de la force aérienne royale australienne pour venir en aide à des territoires de l’ouest Pacifique, difficilement accessibles en bateau. Au total, cinq avions ont largué sur plusieurs jours 120 colis « waterproof », chacun rempli de plus de 180 kilogrammes d'articles, y compris du riz, du fil de pêche et des crochets, des vêtements, des livres pour enfants et des jouets.

Pour éviter la dispersion ou la perte des colis, les avions volent bas et parachutent les paquets dans des endroits « sûrs », où les habitants peuvent les récupérer. Le reste de l’année, le personnel de l'enseignement à distance de l'université de Guam utilise des radios pour parler aux insulaires – 20 000 personnes, réparties sur 56 îles – et relayer leurs besoins. L'île de Guam accueille également la base militaire d'Andersen d'où partent la plupart des avions de la mission.

Coopération militaire

L'armée de l’air américaine réalise l'opération « Christmas Drop » depuis 1952. A l’époque, une équipe aérienne basée à Guam avait remarqué que des résidents de l'île de Kapingamarangi leur faisaient signe de la main alors qu'ils volaient au-dessus de leur tête. L'équipage avait alors ramassé les objets qu'il avait dans l'avion, et les avait attachés à un parachute avant de les envoyer aux insulaires. L’opération, réalisée chaque année et illustrée par de nombreuses photos et vidéos à la gloire de l'US Air Force, est la plus longue mission d'aide humanitaire de l'armée américaine.

En 2015, les Etats-Unis proposent à l’Australie et au Japon de s’associer à l’action. « Les partenariats dans le Pacifique constituent la pierre angulaire de notre stratégie de maintien de la stabilité et de la prospérité régionale. Le Japon et l'Australie partagent un intérêt commun pour cet objectif », avait alors déclaré le brigadier américain Gregory Guillot, chef d'état-major des Pacific Air Forces(forces aériennes du Pacifique). L'opération offre l'opportunité d'une session « d'entraînement trilatéral », et permet d’intensifier la « coopération » entre les trois Etats.

« Nous menons fréquemment des missions d'aide humanitaire dans le Pacifique, alors nous rassembler pour l'opération ‘Christmas Drop’ nous assure que nous serons en mesure de travailler ensemble efficacement lors des futures opérations », a déclaré en décembre Scott Harris, représentant de la force aérienne royale australienne dans un communiqué. « Les Etats-Unis, le Japon et l'Australie ont chacun des pratiques similaires en matière de parachutage, mais le fait de se rassembler à Guam nous permet de partager tactiques, techniques et procédures entre nous », a-t-il ajouté.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.