Accéder au contenu principal
Indonésie

Indonésie: inquiétude croissante face à une épidémie de rougeole en Papouasie

Une maman de Papouasie et son petit, à l'hôpital d'Agats, capitale du kabupaten (département) d'Asmat, en Indonésie, le 25 janvier 2018.
Une maman de Papouasie et son petit, à l'hôpital d'Agats, capitale du kabupaten (département) d'Asmat, en Indonésie, le 25 janvier 2018. Bay ISMOYO / AFP

Plus de 800 enfants sont frappés par une épidémie de rougeole dans une région isolée de la province de Papouasie, dans l'est de l'Indonésie. Cette maladie associée à la malnutrition a déjà fait une centaine de morts.

Publicité

Les parents des enfants malades doivent souvent faire plusieurs heures de voyage pour arriver jusqu'au seul hôpital de la région. L'établissement ne peut accueillir que 80 personnes et des patients sont pris en charge dans une église voisine.

Le président Joko Widodo a envoyé des équipes militaires et médicales distribuer des biens de première nécessité dans les villages isolés où les gens ont très peu de nourriture, et 12 000 enfants ont pu être vaccinés.

Objectif : éviter la propagation de l'épidémie. L'alerte sur cette situation a été lancée mi-janvier, dans une région en proie à une grave crise sanitaire. Et qui reste sous-développée par rapport au reste de la péninsule indonésienne.

« Un sac de ciment en Papouasie coûte 60 fois plus cher qu’à Java »

C'est ce qu'explique le chercheur Rémy Madinier, co-directeur du Centre Asie du Sud-Est (CASE) joint par RFI, qui rappelle qu'il « y a des raisons objectives au sous-développement de la Papouasie », à commencer par son éloignement.

« A titre d’exemple, dit-il, un sac de ciment en Papouasie coûte 60 fois plus cher qu’à Java ». Mais la géographie n'est pas le seul facteur à ses yeux. Il évoque aussi des « raisons plus politiques » en Indonésie :

« La mainmise, encore aujourd’hui, de l’armée sur ce territoire, provoque évidemment des réactions et des mouvements de résistance indépendantistes. Les politiques de développement mises en œuvre dans l’ensemble de l’Indonésie sont beaucoup moins efficaces ici qu’ailleurs. »

C’est toute l’économie et particulièrement l’agriculture qui sont bouleversées ces dernières décennies. La Papouasie est une des régions d’Indonésie où la question de l’accaparement des terres est plus sensible et la population locale voit son économie et son équilibre traditionnel fragilisés

Rémy Madinier, Centre Asie du Sud-Est

→ À relire : La Papouasie reste une zone d’ombre pour Jakarta

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.