Accéder au contenu principal
Chine

Chine: «Frapper fort», une coûteuse campagne sécuritaire dans le Xinjiang

Représentant du Xinjiang à la réunion de l'Assemblée nationale populaire à Pékin, le 13 mars 2017.
Représentant du Xinjiang à la réunion de l'Assemblée nationale populaire à Pékin, le 13 mars 2017. REUTERS/Thomas Peter

La Chine renforce sa mainmise sur les 10 millions d’Ouighours, turcophones et musulmans, qui vivent au Xinjiang, une région autonome dans l’extrême ouest de la Chine. « Frapper fort », c'est son nom, est une campagne anti-terroriste féroce lancée par le président Xi Jinping, et l’Etat se donne les moyens : les dépenses pour la sécurité publique dans cette zone éloignée de Pékin ont presque doublé en un an, comme en témoignent des statistiques officielles.

Publicité

avec notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt

Les caméras équipées pour la reconnaissance faciale et les armes dernier cri pour les 100.000 policiers fraîchement recrutés qui doivent garantir la stabilité dans le Xinjiang où Pékin dit combattre « le séparatisme, l’extrémisme et le terrorisme »: tout cela coûte cher. Très cher.

Entre 2016 et 2017, les dépenses pour la sécurité dans la région autonome ont augmenté de près de 93%, pour atteindre sept milliards d’euros, selon un rapport officiel publié en marge de l’Assemblée nationale populaire. C’est dix fois plus qu’il y a encore dix ans.

Le chercheur Adrien Zenz, qui vient de publier une étude sur cette explosion du budget, souligne que la Chine dépense plus pour sa sécurité au Xinjiang que les Etats-Unis pour l’ensemble du territoire américain.

Chen Quanguo, qui gouverne la région depuis l’été 2016 d’une main de fer, s’en est d’ailleurs réjoui devant les députés : « Nous avons obtenu des résultats tangibles dans le maintien de la stabilité sociale au Xinjiang qui a toujours été notre ligne de front dans la lutte anti-terroriste ».

à (re)lire: Ouïghours: Pékin resserre l'étau autour du Xinjiang

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.