Accéder au contenu principal
Inde / Tourisme

Inde: deux touristes français attaqués par des singes au Taj Mahal

Des hordes de singes rôdent dans le complexe du Taj Mahal et les gérants du site peinent à les empêcher de harceler les visiteurs.
Des hordes de singes rôdent dans le complexe du Taj Mahal et les gérants du site peinent à les empêcher de harceler les visiteurs. © CC-2.0 / Krishna Kartik

En Inde, deux touristes français ont été agressés par des singes dans l'enceinte du célèbre Taj Mahal dans le nord du pays, mardi. Ce type d'incident survient relativement fréquemment à travers le pays alors que les autorités indiennes et les ONG peinent à chasser des villes les primates, habitués à vivre à proximité des humains.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

Les deux touristes français, un homme et une femme, ont rapidement été soignés après avoir été mordus et griffés aux jambes par plusieurs macaques au Taj Mahal. Les images de leurs blessures, qui restent mineures, ont immédiatement fait le tour de la presse indienne.

Un haut responsable de la police d'Agra, où se trouve le célèbre mausolée moghol de marbre blanc, n'a pas tardé à réagir face à cette mauvaise publicité pour le tourisme indien. Il a déclaré que les mesures nécessaires seraient prises pour endiguer les attaques par les singes dans la ville.

Ce problème n'est toutefois pas nouveau. Au Taj Mahal, une touriste avait été agressée l'année dernière déjà. Et cette « menace » comme elle est appelée en Inde, touche de nombreuses villes.

Cette semaine, des résidents d'un quartier de Bombay ont fait appel aux pompiers pour se débarrasser d'une horde de singes agressifs qui avait investi les lieux. Et en août dernier à Delhi, une bande de macaques s'était invitée à assister aux débats dans l'enceinte de l'assemblée régionale.

Vénérés dans la religion hindoue, les singes sont souvent nourris par les habitants des villes en Inde, ce qui encourage leur présence dans les zones urbaines. On estime que près de 2 000 personnes ont été agressées par des singes, rien que dans la capitale indienne, en 2016.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.