Accéder au contenu principal
Indonésie

Indonésie: un avion militaire français devrait apporter de l'aide à Lombok

Un Airbus A400M sur la base d'Orléans, le 9 septembre 2017. C'est le même modèle d'avion qui a décollé de Jakarta ce matin. (Photo d'illustration)
Un Airbus A400M sur la base d'Orléans, le 9 septembre 2017. C'est le même modèle d'avion qui a décollé de Jakarta ce matin. (Photo d'illustration) R. Nicolas-Nelson / AFP

Un avion militaire français, un A400M, devrait décoller d'ici vendredi de Jakarta pour apporter 37 tonnes d'aide humanitaire sur l'île sinistrée de Lombok, frappée par une série de tremblements de terre dévastateurs depuis la fin juillet. Au total, les séismes ont fait plus de 500 morts et plus de 300 000 sans-abris sur cette île touristique.

Publicité

Avec notre correspondant à JakartaJoël Bronner

L'avion français, un A400M, ne devait faire à Jakarta qu'un peu de figuration. Une centaine de militaires français, de retour d'exercices conjoints avec l'armée australienne, se trouvent en effet jusqu'à vendredi dans la capitale indonésienne.

Ces militaires sont à deux heures de vol seulement de Lombok, où un habitant sur dix n'a plus de toit en raison du grand nombre de maisons effondrées à la suite des différents séismes qui ont frappé l'île ces trois dernières semaines.

35 tonnes d'aides humanitaires

Le général de l'armée de l'air Patrick Chareix, qui commande la mission dite Pégase, explique que l'ambassade et les militaires français ont donc reçu « une demande écrite du ministère indonésien qui nous demande si on peut utiliser notre avion pour transporter 35 tonnes d'aide humanitaire à Lombok. »

« Ce sont du ciment, des tentes, des tôles ondulées pour reconstruire un peu les logements sur place ou quelques habitations sur place. Et donc, c'est à mon avis une façon de voir un peu les qualités, les capacités de l'avion. Et de le mettre en pratique », poursuit ce dernier.

►A RELIRE : L'île de Lombok secouée par deux nouveaux séismes

Car, en plus de l'aide acheminée à Lombok, cette demande de Rini Soemarno, une ministre du gouvernement indonésien, s'inscrit aussi dans le cadre concret de la négociation de deux modèles d'avion A400M à la France. Un achat potentiel qui aura en tout cas permis d'acheminer davantage de biens de première nécessité aux sinistrés de Lombok.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.