Accéder au contenu principal
Corée du Sud

Corée du Sud: les ventes de rouges à lèvres pour enfants explosent

En Corée, les produits de maquillage pour enfants connaissent un succès grandissant.
En Corée, les produits de maquillage pour enfants connaissent un succès grandissant. ©Jamie Gril/Getty Images

En Corée du Sud, les produits cosmétiques et le maquillage pour les plus jeunes connaissent un succès grandissant. Et les plateformes de vidéos en ligne ne sont pas en reste. Elles diffusent des tutoriels de conseils de beauté qui favorisent l'engouement des petites filles. Ce phénomène ne semble pourtant pas choquer les Coréens très soucieux de leur aspect physique.

Publicité

De notre correspondant à Séoul

« Shushu & Sassy », c'est le nom d'un centre de beauté pour enfants installé à Séoul. Dans un décor rose bonbon, les jeunes clientes se voient offrir massages, bains de pied, masques pour le visage, manucure... sans oublier fond de teint et touche de rouge à lèvre. « La plupart de nos clientes ont entre 4 et 7 ans », explique un manager au quotidien Korea Herald. Le concept fait florès : la chaîne a ouvert 10 magasins en deux ans et les enseignes similaires se multiplient.

Des vidéos en ligne très populaires

C’est souvent par l’intermédiaire de chaînes YouTube que les enfants découvrent ce type d’endroit. C’est aussi sur le même site que l’on trouve des publicités pour produits de maquillage, rouges à lèvres, fonds de teint, faux-cils, destinés aux plus petits. Un tutoriel où deux petites filles de 4 ans, Sua et Suji, apprennent à se maquiller compte ainsi 3 millions et demi de vues. Résultat : en un an, les ventes de ces produits ont été multipliées par quatre, assure au Korea Herald, le responsable d’un magasin en ligne.

De façon générale, le succès de ces produits de maquillage pour enfants ne semble pas choquer outre mesure les Coréens. «Les femmes coréennes sont particulièrement férues de produits cosmétiques et on trouve beaucoup de contenus liés à ces produits sur Youtube et dans les médias. Les jeunes enfants aussi sont donc souvent en contact avec ce type d’information. Je pense que c’est une bonne chose pour les enfants, ils peuvent apprécier cette culture dès le plus jeune âge. Aujourd’hui, beaucoup de ces produits sont très bons pour la peau ; ce n’est pas dangereux pour leur santé, donc je pense que ça va», explique à RFI Hae-jong, 22 ans, étudiante.

Une société «sans corset»

Cet engouement est cependant critiqué par les militantes féministes, qui dénoncent les pressions sociales immenses imposées aux femmes en matière de beauté physique. Ces féministes ont lancé un mouvement de refus complet de tout maquillage.Sur Internet, elles diffusent des vidéos ou des photos de leurs produits cosmétiques jetés à la poubelle. Ce mouvement est baptisé « sans corset ». Mais visiblement, le message a encore du mal à passer.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.