Accéder au contenu principal
Chine

Chine: les «notes sociales» débarquent dans le métro de Pékin

Le métro de Pékin, en avril 2019: boire, manger ou prendre les transports en commun, désormais il faudra choisir.
Le métro de Pékin, en avril 2019: boire, manger ou prendre les transports en commun, désormais il faudra choisir. WANG ZHAO / AFP

Boire, manger ou prendre les transports en commun, en Chine il faut choisir désormais. La mesure entrée en vigueur cette semaine concerne également l’usage irrespectueux des téléphones portables. Et gare aux contrevenants ! Les usagers du métro se verront retirer des points de crédit social en cas de non respect du règlement.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin,  Stéphane Lagarde

Cette nouvelle « charte des passagers » du métro le plus fréquenté du monde vise à réprimer les « comportements non civilisés », indique le règlement diffusé par la Commission des transports de Pékin. Interdiction de terminer son beignet frit ou son pain farci entre deux stations.

Croisé dans la capitale, ce jeune ingénieur pressé se dit étonné d’une telle mesure : « Moi personnellement je m’en fiche, mais de toute façon je vois rarement des gens manger dans le métro. Alors je ne sais pas... Et pour les points de crédit social, je trouve ça franchement exagéré. »

Les usagers interrogés se montrent plutôt dubitatifs

Si les usagers n’obtempèrent pas aux injonctions des personnels du métro, ces derniers pourront appeler la police pour retirer des points dits de « crédit social » attribués à chaque individu. C'est peut-être bien pour lutter contre ceux qui partagent leur vidéo en streaming avec leurs voisins de transports alors qu'ils n'ont rien demandé.

Mais pour le reste, cette employée d’hôtel, café à la main, se montre tout aussi dubitative : « Vous voyez comment on est serrés le matin ? On se bouscule, c’est difficile de prendre son petit déjeuner. Je ne vois vraiment pas comment on peut manger dans le métro aux heures de pointe. Et puis si quelqu’un le fait et que ça sent fort, on lui fait remarquer et généralement il s’arrête. »

Céder sa place aux personnes âgées rapporte des points

Un étonnement partagé qui témoigne peut-être d’une certaine inquiétude face à la mise en place de ce « système national de réputation des citoyens » d’ici 2020.

Le comité des transports de Pékin indique que les contrevenants pourront se rattraper et racheter des points avec des comportements vertueux, par exemple en cédant sa place aux personnes âgées ou en aidant les mères de familles avec une poussette à franchir les escaliers.

Selon le centre national d’information sur le crédit social, en 2018, 23 millions de discrédités de ce système n’ont pas eu le droit de prendre l’avion ou le train en Chine.

► À écouter aussi : La note sociale, nouvel outil de classement des citoyens chinois

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.