Accéder au contenu principal
Chine

Chine: Li Peng, symbole de la répression de Tiananmen, meurt à 90 ans

Li Peng en Australie en 2002.
Li Peng en Australie en 2002. Reuters

Alors qu’on célèbre cette année le 30e anniversaire du massacre de la place Tiananmen en Chine, survenu dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, on vient d’apprendre le décès du Premier ministre chinois en poste à l’époque. Li Peng, surnommé « le boucher de Pékin » pour ses positions radicales lors de la manifestation étudiante, vient de s’éteindre à l’âge de 90 ans.

Publicité

De notre correspondante à ShanghaiAngélique Forget

Pour la presse officielle chinoise, Li Peng est un « guerrier communiste loyal » et un « dirigeant remarquable du Parti et de l’État ». Mais pour les étudiants de la place Tiananmen, il est l’un des premiersresponsables du massacre survenu il y a 30 ans et qui a fait des milliers de morts. Le soir du 19 mai 1989, c’est lui qui - après avoir accepté un débat animé avec des étudiants - annonce l’instauration de la loi martiale.

Premier ministre de 1987 à 1998, ces dernières années il n’est apparu que rarement en public. Mais en 2010 son nom fait un retour sur le devant de la scène, lorsque ses supposées mémoires fuitent sur internet - il y justifie notamment la répression du 4 juin.

En plus de ce bain de sang, Li Peng laisse derrière lui une controverse : la construction du barrage des Trois-Gorges, le plus grand du monde. Un projet qu’il a toujours défendu, qui avait nécessité le déplacement de plus de 1,5 million de personnes et qui présente des risques environnementaux.

Pour moi, le responsable principal du massacre de Tiananmen, c'était Deng Xiaoping. Il avait le pouvoir absolu, tandis que Li Peng, c'était «monsieur oui oui»

Li Peng, responsable du massacre de Tiananmen ou simple exécutant?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.