Accéder au contenu principal
France / Iran

Macron reçoit le ministre iranien des Affaires étrangères à la veille du G7

Mohammad Javad Zarif (notre photo). La rencontre avec le ministre iranien, va permettre de «proposer des choses» afin de tenter de ramener Téhéran au respect de l'accord sur le nucléaire, fragilisé par le retrait américain, a expliqué Emmanuel Macron.
Mohammad Javad Zarif (notre photo). La rencontre avec le ministre iranien, va permettre de «proposer des choses» afin de tenter de ramener Téhéran au respect de l'accord sur le nucléaire, fragilisé par le retrait américain, a expliqué Emmanuel Macron. REUTERS

Emmanuel Macron reçoit ce vendredi 23 août le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif à Paris. Ils vont discuter du dossier sensible du nucléaire iranien juste avant le sommet du G7 à Biarritz. Depuis que les États-Unis sont sortis de l'accord sur le nucléaire l'an dernier et ont rétabli des sanctions très lourdes contre l'Iran, les Européens et notamment la France tentent de se positionner pour sauver l'accord.

Publicité

La rencontre, prévue dans la matinée, va permettre de « proposer des choses » afin de tenter de ramener Téhéran au respect de l'accord, déjà fragilisé par le retrait américain, a expliqué Emmanuel Macron, qui a aussi évoqué la question avec son homologue américain cette semaine lors d'un entretien téléphonique.

Un dossier explosif

Ce dossier explosif, qui menace d'enflammer le Moyen-Orient, sera ensuite sur la table des dirigeants du G7, le club des sept pays les plus industrialisés, qui s'ouvre samedi 24 août à Biarritz dans le sud-ouest de la France.

« C’est une rencontre qui est importante dans ce sens qu’on sait que, depuis qu’il y a eu le retrait américain des accords sur le nucléaire, tous les pays européens essaient justement de trouver un rôle, de se situer par rapport à ces accords. Donc, là je pense que c’est surtout autour des modalités de contournement des sanctions que la rencontre aura lieu, c’est-à-dire d’une entreprise qui s’appelle Intex et qui est censée être là pour contourner le dollar dans les échanges, et donc ne pas contrevenir aux sanctions américaines tout en permettant d’échanger avec l’Iran », explique Amélie Chelly, une sociologue spécialiste de l'Iran.

Optimisme

L’universitaire se veut d’ailleurs plutôt optimiste quant à cette rencontre entre Macron et Zarif. « Suite au retrait américain des accords sur le nucléaire, la chose à laquelle tout le monde s’attendait, c’est que l’Iran se retire aussi des accords et reprenne un enrichissement de l’uranium et une renucléarisation du pays, voire même que le pays sorte du Traité de non-prolifération. Ce qui ne s’est pas passé. Donc, c’est éventuellement ce qui nous permettrait d’être positifs dans le cadre de cette rencontre », affirme-t-elle.

Le rôle de l'Iran dans la guerre en Syrie devrait être également être évoqué lors de cette rencontre. Téhéran a récemment dévoilé un nouveau système de défense antiaérienne et réaffirmé son statut de puissance régionale en prenant part au conflit, ce qui engendre de vives tensions au Moyen-Orient.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.