Accéder au contenu principal
Hong Kong

Hong Kong: les deux figures contestataires Joshua Wong et Agnès Chow libérés

Les deux activistes pro-démocratie Agnes Chow et Joshua Wong lors de leur conférence de presse après leur arrestation ce vendredi 30 août 2019.
Les deux activistes pro-démocratie Agnes Chow et Joshua Wong lors de leur conférence de presse après leur arrestation ce vendredi 30 août 2019. AFP Photos/Lillian SUWANRUMPHA

Quelques heures avant la nouvelle manifestation de ce samedi, la police hongkongaise a arrêté trois jeunes figures très populaires du mouvement prodémocratie dont Joshua Wong et Agnès Chow. Tous deux été libérés sous conditions.

Publicité

Le dernier tweet de Joshua Wong avant son arrestation se lit comme un appel à s'opposer à Pékin : « être né en ces temps incertains comporte des responsabilités ». Agnès Chow venait de poster ceci : « Battez-vous pour la liberté, défendez Hongkong ». Ils ont ensuite été libérés sous condition et Joshua Wong a déjà promis : il continuera son combat.

Nous allons continuer notre combat, même s'ils nous arrêtent, même s'ils nous poursuivent. Nous savons très bien que la police de Hong Kong est soutenue et encouragée par le régime du président chinois Xi Jingping afin de mener ces arrestations massives.

Joshua Wong (Demosisto) à sa sortie du tribunal

Les Hongkongais connaissent ces deux figures du mouvement pro-démocratie depuis 2012 : à 15 ans, les deux collégiens réussissent à mobiliser des dizaines de milliers de parents et élèves contre un nouveau cours d’éducation nationale. « C’est du lavage de cerveau » pestent-ils côte à côté. Finalement, le chef de l’exécutif doit renoncer à cette réforme voulue par Pékin.

Tout le temps en première ligne

Depuis, Joshua Wong et Agnes Chow testent les limites du système. Tous les deux sont en première ligne en 2014, lors de la révolte des parapluies. D'ailleurs Les Hongkongais veulent marquer le 5e anniversaire du refus par Pékin d’organiser des élections au suffrage universel ce samedi 31 août. Cette décision très controversée qui a déclenché le « mouvement des parapluies ». À l’époque, des centaines de milliers d’étudiants ont occupé le cœur financier de Hong Kong pendant 79 jours.

À lire aussi : Joshua Wong : à Hong Kong, « nous faisons face à l’empereur Xi »

Deux ans plus tard, ils fondent le parti d'opposition Demosisto. Mais il prône « l'autodétermination », terme honni par Pékin, et la candidature d'Agnès aux élections de 2018 est invalidée. Joshua Wong lui fera même quelques mois de prison. Aujourd'hui, ces deux visages de la jeunesse en colère sont accusés d inciter d'autres à participer à un rassemblement non-autorisé ».

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.