Accéder au contenu principal
Chine

Chine: dernières répétitions avant les célébrations du 70e anniversaire

Un véhicule militaire passe au bout d'une rue dans le centre de Pékin, avant le défilé prévu pour le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine.
Un véhicule militaire passe au bout d'une rue dans le centre de Pékin, avant le défilé prévu pour le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. REUTERS/Stringer

Pékin se prépare à accueillir, place Tiananmen, la plus importante parade militaire jamais organisée à l’occasion des 70 ans de la République populaire de Chine, le 1er octobre.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

C’est d’abord un ronronnement au lointain, un bruit de moteur venu du côté de la place Tiananmen. Des policiers barrent l’avenue Dongsi-Sud. Il est 19h30, nous sommes à l’intérieur du premier périphérique. Un mur de téléphones portables se tend face à la nuit.

À une centaine de mètres, les phares des véhicules kaki avancent. Parmi les badauds, des initiés, des résidents attirés par le spectacle, et d’autres qui sont tout simplement coincés là. « J’habite au sud du troisième périphérique, mais je suis coincé ici, raconte Zhao Zhanying, livreur. Du coup, je vois les chars qui passent là-bas. J’ai de la chance, je ne pourrai sûrement pas approcher de la place Tiananmen le 1er octobre. »

« Ça montre toute notre force ! »

La station de métro la plus proche vient de fermer, la circulation est interrompue et c’est maintenant au tour des lance-missiles et des porteurs de drones de tourner au fond de l’avenue. C’est le deuxième week-end de répétition pour l’Armée populaire de libération avant les célébrations du 70e anniversaire de la République populaire de Chine, le 1er octobre. Des préparatifs en secret pour préserver la surprise, même si les tourelles des chars et les véhicules de lance-missiles sont difficiles à dissimuler. Cette habitante du quartier en est toute retournée. « Regardez, ils arrivent ! C’est un convoi, il y en a beaucoup, s’enthousiasme-t-elle. Je suis très excitée. Elle est belle notre armée, elle est puissante. C’est impressionnant. Je suis très émue. Je sens bouillir le sang dans mes veines. Ça montre toute notre force ! »

La démonstration de force devrait être à la hauteur du rêve chinois du président Xi Jinping. Pour ce qui s’annonce comme le plus grand défilé militaire de l’histoire de la Chine populaire, des parcs, un stade et même des terrains de tennis ont été réquisitionnés dans Pékin.

Les contrôles ont été renforcés en vue des célébrations du 1er octobre, comme ici sur l'Oriental Plaza.
Les contrôles ont été renforcés en vue des célébrations du 1er octobre, comme ici sur l'Oriental Plaza. REUTERS/Florence Lo

Routes barrées et contrôles renforcés

Cet été, des palissades de métal ont poussé à leurs abords de manière à préserver les participants et les véhicules civils et militaires participants au défilé du regard des curieux. Après le passage des derniers véhicules sur l’avenue Dongsi-Sud, les policiers demandent aux badauds de retourner à leurs occupations. Les vidéos capturées par les smartphones des promeneurs matinaux figurant désormais dans les « moments » de la journée sur la messagerie WeChat.

En plus de ces répétitions pour le défilé du 1er octobre, plusieurs institutions comme le Musée national de Chine et la Cité interdite, place Tiananmen, ont fermé leurs portes ce week-end et les rouvriront après la fête nationale. Le contrôle des colis a été renforcé à l’arrivée à Pékin. Les amateurs de vols de pigeons, de cerfs-volants, de drones ou de jouets volants télécommandés devront attendre aussi que les commémorations soient passées avant de revenir à leur passion...

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.