Accéder au contenu principal
Chine

Le porte-conteneurs français propulsé au gaz de CMA CGM inauguré à Shanghai

Le plus gros porte-conteneurs au monde au gaz naturel liquéfié a été inauguré à Shanghai le 25 septembre 2019.
Le plus gros porte-conteneurs au monde au gaz naturel liquéfié a été inauguré à Shanghai le 25 septembre 2019. AFP Photos/STR

Le « Jacques Saadé », le plus grands porte-conteneur au gaz naturel liquéfié, a été mis à l’eau ce mercredi 25 septembre sur les chantiers navals de Shanghai. Ce navire devrait avoir une empreinte carbone réduite de 20 % grâce à certaines innovations.

Publicité

De notre correspondant dans la région,

Le «CMA CGM Jacques Saadé» fait 400 mètres de long, 61 mètres de large, 75 mètres de hauteur. Il a été commandé au constructeur chinois CSSC et pourra transporter jusqu’à 23 000 conteneurs entre l’Asie et l’Europe.

Devant la poupe de ce nouveau géant des mers, les journalistes invités côtoient des hôtesses en robe de soie et un parterre d’officiels. Pour la partie chinoise, ce chantier colossal fait partie des grandes réalisations mises en avant par le régime à l’occasion du 70e anniversaire de la République populaire de Chine : 1000 ingénieurs et ouvriers, 7 ans de recherche et de développement, 2,5 millions d’heures de travail…

Le navire « Jacques Saadé » participe de la transition, d’une révolution vers un transport maritime plus économe en énergie. Xavier Leclercq, responsable de la flotte en propriété chez l’armateur français CMA CGM décrit le fonctionnement de ces navires au gaz naturel liquéfié : « C’est une révolutionsur les formes, sur la structure, et bien sûr, sur l’élément principal qui est ce que l’on appelle la chaîne gaz. La transformation du gaz naturel liquéfié, qui est à -161°C, en une pression utilisable par le moteur. Et enfin, le système de propulsion. On a travaillé beaucoup sur le rendement de l’hélice, le rendement de la gouverne de ce navire ».

Une hélice de 100 tonnes

L’hélice de 100 tonnes a été taillée pour améliorer le rendement propulsif du navire, 18 000 m3 de gaz naturel liquéfié sont nécessaires à l’alimentation du moteur de 85 000 chevaux. Cet achèvement est « une étape majeure dans la transition énergétique de l'industrie et la lutte contre le changement climatique » affirme le président de CMA CGM à la tribune.

Au côté du commandant de bord, 25 membres d’équipage en uniformes dont une personne de plus dédiée à la surveillance de la « chaîne gaz », la transformation du gaz naturel liquéfié à -161°C en carburant gazeux, et la cheffe mécano Anne Delahais : « Les dimensions de ce navire sont assez impressionnantes, parce qu’un navire de 400 mètres, mis à part les gros pétroliers, il n’y en a pas beaucoup. Il fait 61 mètres de large, ce qui représente pour nous vingt-quatre conteneurs de large ».

►À lire aussi : L’armateur français CMA-CGM se retire d’Iran

Après 4 mois d’essai ainsi que quelques réglages techniques, le porte-conteneurs devrait prendre le large en juin prochain à destination de l’Europe.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.