Accéder au contenu principal
Chine

Chine: la parade du 70e anniversaire réglée au millimètre

La parade militaire du 70e anniversaire de la République populaire de Chine marque par la débauche de technologies.
La parade militaire du 70e anniversaire de la République populaire de Chine marque par la débauche de technologies. REUTERS/China Daily

La Chine a vu les choses en grand en très grand même pour la célébration du 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine. Ce matin une parade militaire ou la Chine n’a pas hésité à sortir la grosse artillerie ou à faire étalage de sa puissance.

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Ce n’est plus une armée, c’est un train en marche. Voilà des semaines que militaires et civils préparaient cette parade. Tout, jusque dans la captation des bruits de bottes, a été réglé dans le moindre détail. « 1949 – 2019 », d’immenses chiffres rouge et or au-dessus des tribunes rappellent la continuité d’un régime qui au travers de ces festivités auto-célèbre sa puissance. C’est d’ailleurs veste col Mao que Xi Jinping fait son apparition au balcon de la porte du ciel, là même ou Mao Zedong avait proclamé la République populaire de Chine il y a 70 ans.

« Aucune force ne peut ébranler les fondations de cette grande nation et nous empêcher d’aller de l’avant », martèle Xi Jinping, le secrétaire général du parti communiste chinois et chef des armées. 10 minutes de discours, mais un long tour dans la limousine Drapeau rouge de Mao remise au goût du jour, pour saluer les militaires : « Garde à vous ! Camarades vous avez beaucoup travaillé ! Service au peuple ! »

Une armée du futur

Ce sont les dernières technologies de l’armée populaire de libération qui sont présentées, missile balistique hypersonique, drones furtifs ressemblants à d’immenses poissons de mer. Les chars de la parade civile présentent ensuite les grandes inventions de la Chine devant des tribunes sélectionnées sur le volet qui agitent frénétiquement le drapeau rouge façon Pyongyang.

►À lire aussi : Chine : un 70e anniversaire qui tombe au plus mauvais moment

Les patriotes plus zélés n’hésitent pas à afficher la couleur sur leurs joues, leur front, leur menton. Les anciens, décorés de lourdes médailles, n’hésitant pas à se prendre en selfie au milieu des rosiers devant le portrait de Mao. Les parterres de fleurs de la cité interdite étant les seules victimes collatérales de ces commémorations

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.