Accéder au contenu principal
Hong Kong

Hong Kong: la candidature de Joshua Wong aux élections locales rejetée

Le militant pro-démocratie Joshua Wong à Hong Kong le 29 octobre 2019.
Le militant pro-démocratie Joshua Wong à Hong Kong le 29 octobre 2019. REUTERS/Tyrone Siu

À Hong Kong, l’une des figures les plus connues de la contestation étudiante, le jeune militant Joshua Wong vient de recevoir son interdiction de se présenter aux élections de district prévues à la fin du mois de novembre.

Publicité

Avec notre correspondante à Hong Kong,Florence de Changy

Bien qu’il ne s’agisse que d’élections locales, les élections de districts qui doivent avoir lieu le 24 novembre sont le seul scrutin véritablement démocratique de Hong Kong. Un nombre record d’électeurs et de candidats se sont d’ailleurs inscrits pour y participer.

Joshua Wong est le seul candidat dont le profil a été rejeté. Il avait été interrogé à trois reprises par l’agent électoral devant de décider de son éligibilité.

Pour le professeur de sciences politiques à l’université baptiste, Kenneth Chan, la décision d’interdite à Joshua Wong d’y participer est une mesure de rétorsion. « La disqualification de Joshua Wong est étroitement liée à son profil sur la scène internationale et à son engagement politique tant à Hong Kong qu’à l’étranger, explique l’universitaire. Pékin et le gouvernement cherchent ainsi à le punir en le privant de toute vie politique à l’avenir. »

Une décision qui pourrait mettre de l'huile sur le feu

Ces derniers temps Joshua Wong avait effectivement multiplié les voyages, notamment à Berlin et à Washington, demandant le soutien de l’Occident dans la lutte pour la démocratie en cours à Hong Kong.

► À lire aussi : Joshua Wong, parcours d'un étudiant engagé

L’opposition a estimé que cette décision allait remettre de l’huile sur le feu de la contestation. De son côté, le gouvernement a soutenu la décision de ne pas autoriser Joshua Wong à se présenter, estimant que l’idée d’auto-détermination promue par son ancien parti est contraire à la Basic Law, la mini-Constitution de Hong Kong, dont le premier article spécifie que la ville est parte intégrante de la Chine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.