Accéder au contenu principal
Australie

L'est de l'Australie ravagé par de violents feux de brousse

Ce samedi, à la faveur d'une météo un peu plus favorables, les pompiers ont réussi à maîtriser les 17 incendies les plus menaçants. Ici en Nouvelle-Galles du Sud, le 9 novembre 2019.
Ce samedi, à la faveur d'une météo un peu plus favorables, les pompiers ont réussi à maîtriser les 17 incendies les plus menaçants. Ici en Nouvelle-Galles du Sud, le 9 novembre 2019. AAP Image/Shane Chalker/via REUTERS

Au moins trois personnes sont mortes et des dizaines d'autres ont été blessées dans des incendies qui ravagent la côte est de l'Australie.

Publicité

Les images publiées sur les réseaux sociaux montrent des scènes apocalyptiques : un ciel rouge-orange et des flammes qui engloutissent des forêts d'eucalyptus. Au moins 150 maisons et écoles ont été détruites. En Nouvelle-Galles du Sud, les feux se sont répandus à une telle vitesse que de nombreux habitants n'ont pas pu être évacués à temps.

Des radios locales ont interrompu leurs programmes afin de donner des conseils de survie à ceux qui se retrouveraient bloqués dans leur maison ou leur véhicule. Le corps d'un homme carbonisé a été retrouvé dans une voiture, un autre dans les débris de sa maison et une femme est décédée de ses brûlures en dépit des efforts des médecins pour la sauver.

Quelque 1 300 pompiers et 70 avions ont été mobilisés pour combattre une centaine de feux de brousse qui ravagent l'est de l'Australie sur au moins 1 000 kilomètres, au nord et au sud de Sydney. Ce samedi, à la faveur d'une légère amélioration des conditions météorologiques, les soldats du feu avaient réussi à maîtriser la plupart des 17 incendies les plus menaçants. Mais le danger est encore loin d'être écarté et des milliers de personnes évacuées ne pouvaient toujours pas regagner leur foyer.

« À 12h30, 74 feux de brousse à travers la NSW, 43 non encore sous contrôle », a écrit sur Twitter le service de pompiers ruraux de Nouvelle-Galles du Sud, qui a publié une carte des incendies

.

« Une poudrière »

L'Australie est habituée aux feux de brousse, mais ils sont cette année extrêmement nombreux et précoces. Les premiers se sont déclarés en septembre, du nord de l'État de Nouvelle-Galles du Sud jusqu'aux zones tropicales du Queensland. « Nous n'avons jamais eu autant d'incendies en même temps et avec un tel niveau d'urgence », a déclaré à la chaîne de télévision publique ABC un responsable des pompiers, Shane Fitzsimmons. « Nous sommes dans des conditions de poudrière sur quasiment tout l'État, et il suffit d'une étincelle pour lancer un incendie qui peut brûler pendant des jours », a renchéri le chef des pompiers de l'État de Queensland, Mike Wassing.

Le changement climatique et des cycles météorologiques défavorables ont généré une sécheresse exceptionnelle, un faible taux d'humidité et de forts vents qui contribuent à générer des feux de brousse. Si ce début de saison est dramatique, les scientifiques s'inquiètent pour les prochains mois.

Le Premier ministre Scott Morrison, dont le gouvernement a minimisé la menace du changement climatique, a éludé les questions sur son effet. « Mes seules pensées aujourd'hui vont à ceux qui ont perdu la vie et à leurs familles. (...) L'Australie lutte contre des incendies féroces depuis aussi longtemps que l'Australie est une nation, et bien avant. Et nous continuerons à le faire », a-t-il déclaré. Sur son compte Twitter, il a rendu hommage à la bravoure de ceux qui combattent des incendies.

 

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.