Accéder au contenu principal
Afghanistan

L’Afghanistan s’apprête à libérer trois prisonniers talibans contre deux otages

Le président afghan Ashraf Ghani annonce la libération de trois prisonniers dans un échange éventuel avec deux otages occidentaux, le 12 novembre 2019 à Kaboul.
Le président afghan Ashraf Ghani annonce la libération de trois prisonniers dans un échange éventuel avec deux otages occidentaux, le 12 novembre 2019 à Kaboul. Afghan Presidential Palace /Handout via REUTERS

Deux professeurs occidentaux enlevés par les talibans en Afghanistan en 2016 pourraient être libérés prochainement. C’est ce qu’a laissé entendre le président afghan Ashraf Ghani mardi 12 novembre. Cette libération s’effectuerait dans le cadre d’un échange avec trois prisonniers de haut rang, dont un leader du réseau extrémiste Haqqani.

Publicité

Avec notre correspondante à Islamabad, Sonia Ghezali

Les trois prisonniers talibans appartiennent au réseau Haqqani, une branche armée importante du mouvement taliban, responsable de nombreux attentats particulièrement meurtriers en Afghanistan. Hafiz Rashid, Haji Mali Khan et Anas Haqqani ont été capturés il y a cinq ans hors d’Afghanistan. Anas Haqqani n’est autre que le fils du fondateur du réseau taliban éponyme.

La libération des trois hommes, emprisonnés dans la prison de Bagram au nord de Kaboul, avait été exigée par les insurgés à plusieurs reprises au cours des dernières années. Leur libération est une décision « très difficile », a déclaré le président afghan. Celle-ci a été motivée par l’urgence de faire libérer les deux professeurs de l’Université américaine de Kaboul, enlevés en août 2016 à leur sortie de l’établissement. L’un est australien, et l‘autre américain. L'état de santé de celui-ci s'est fortement dégradé au cours des années, indiquent certaines sources.

Aucune information n’a été donnée sur la date à laquelle se ferait la libération des prisonniers contre celle des otages. Si celle-ci se confirme, elle pourrait marquer la reprise des pourparlers de paix suspendus par Washington en septembre dernier par le président américain.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.