Accéder au contenu principal
Taïwan/Hong Kong

Taïwan: un grand concert pour Hong Kong et pour la démocratie

La population de Taïwan manifeste régulièrement sa solidarité avec les Hongkongais, ici lors d'une manifestation le 13 novembre 2019.
La population de Taïwan manifeste régulièrement sa solidarité avec les Hongkongais, ici lors d'une manifestation le 13 novembre 2019. REUTERS/Athit Perawongmetha

Taïwan est une île gouvernée de manière autonome et démocratique, mais comme Hong Kong elle est revendiquée par la Chine. La population manifeste régulièrement sa solidarité avec les Hongkongais et elle s'inquiète aussi pour son avenir. Un grand concert pour Hong Kong et pour la démocratie a lieu ce dimanche soir à Taipei.

Publicité

Avec notre correspondant à Taïwan, Adrien Simorre

« Soutien à Hong Kong » : les mots sont scandés avec émotion ici à Taïwan. Sur la place de la Liberté de Taipei, des milliers de personnes sont venues assister à ce concert, tous pour manifester leur solidarité avec les Hongkongais.

« Parce qu’on est dans une situation similaire, comme HK, nous souffrons de l’oppression de la Chine, confie Yu Shuan a 25 ans. C’est pour cela que c’est important pour nous d’être ici pour eux. »

→ À lire aussi : Ces jeunes Taïwanais qui se mobilisent pour Hong Kong

Sept groupes de musique, tous Taïwanais, ont répondu présents pour cet événement organisé par un collectif citoyen. Mais le cœur n’est pas vraiment à la fête. « J’ai peur que Taiwan devienne le prochain Hong Kong, car nous ne sommes pas reconnus comme un pays à part entière par la communauté internationale », raconte le chanteur du groupe The Chairman.

Le concert bat son plein, les drapeaux tibétains se mêlent aux couleurs arc-en-ciel des mouvements LGBT mais aussi aux tracts des indépendantistes taïwanais.
En janvier 2020, la présidente taiwanaise affrontera un candidat qui défend un rapprochement avec la Chine.

Et face à la crise hongkongaise, l’inquiétude est palpable, comme l’explique la jeune Yen Wu Chen : « Taïwan s’est battu pour obtenir la démocratie. Et si en janvier 2020 on vote pour le candidat pro-Pékin, je pense que ce qui arrive à Hongkong pourrait arriver à Taïwan. »

Très attendu par la jeune génération, le groupe Fire EX termine par une chanson en taïwanais et non en mandarin. Les paroles s’adressent à Taïwan : « Tu fais des cauchemars, et tu ne peux pas dormir, j’espère que demain tu seras en sécurité ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.